Coronavirus : ouverture de la première unité de soins de réadaptation, à la clinique Saint-Vincent

coronavirus
Coronavirus : ouverture d'une première unité de soins et réadaptation à la clinique Saint-Vincent
©IMAZ PRESS REUNION
La clinique Saint-Vincent a accueilli aujourd'hui, ses premiers patients post-Covid dans son unité de soins de suite et réadaptation (SSR). Un tout nouveau service à La Réunion. Car après la phase aigüe de la maladie des patients ont encore un grand besoin de soins. 
Après une prise en charge dans les unités COVID-19 du CHU Nord, certains patients nécessitent une prise en charge dans une unité de soins de suite et réadaptation (SSR). C'est pourquoi une de ces unités a été créée à la clinique Saint-Vincent, une première à La Réunion.
L'Agence Régionale de Santé tient à préciser que " toutes les mesures ont été prises, tant par le CHU que par la Clinique Saint Vincent, pour assurer un transfert et une prise en charge optimale des patients ".
 

Post-COVID : des soins nécessaires pour certains patients

Le parcours de soins de certains patients atteints du COVID-19 ne s'arrête pas à la sortie du service de réanimation. Intubés, pour les cas les plus graves, durant une période pouvant aller jusqu’à 4 semaines, ces patients, stables médicalement, rejoignent des unités de soins de suite et de réadaptation (SSR).

Ils sont ainsi, hospitalisés plusieurs semaines afin d’y recevoir des soins remédiant tant au stress post-traumatique, qu’à des déficiences musculaires que respiratoires, ou des problèmes digestifs, de dénutrition, ou tout simplement de grande fatigue. Les séquelles d’une prise en charge en réanimation peuvent être importantes et la prise en charge en SSR est donc réalisée sur-mesure. A ce jour, deux patients issus d'une évacuation sanitaire sont placés au service de réanimation du CHU Nord.

Ces unités SSR permettent ainsi d'assurer un retour à la vie courante des patients par une phase de réadaptation. Et par conséquent, elles fluidifient les parcours de prise en charge des patients, en évitant une hospitalisation prolongée dans un lit de médecine ou de réanimation.
 

Trois établissements sélectionnés à La Réunion

Un appel à candidature a été publié, le 6 Avril 2020 pour la mise en œuvre d’unités COVID 19 en SSR. Trois établissements ont été sélectionnés sur le territoire : la clinique Saint-Vincent, la clinique de la Paix, établissements du groupe de Santé CLINIFUTUR et l’institut Robert Debré.
C'est donc la clinique Saint-Vincent qui a été retenue pour accueillir la toute première unité SSR de l'île. Les premiers patients ont été accueillis aujourd'hui. Et cela, " après un travail en étroite collaboration avec l’ARS et le CHU Nord sur l’organisation des filières, des protocoles et des procédures de prise en charge ".

Cette première unité de SSR comporte un service indépendant et isolé avec " des circuits de prise en charge dédiés et flux différenciés ". De plus, les patients sont placés en chambre individuelle avec une limitation des contacts. L’accès à un plateau technique est adapté et sécurisé. Et des équipements de protections individuelles sont disponibles pour le personnel.
L'ARS ajoute que " toutes les mesures ont été prises afin d’accueillir les malades dans des conditions d’hygiène et de sécurité optimales et de permettre une prise en charge avec un programme personnalisé de soins adaptés tant aux patients qu’aux professionnels de santé".