Coronavirus : pas de reprise du BTP sans garantie pour les salariés, selon l'intersyndicale

btp
BTP, chantier
©NC la 1ere
La mise en place de mesures de protection et un guichet unique d’approvisionnement en matériels de protection sont les deux conditions à la reprise du BTP demandées par les syndicats des salariés. L’intersyndicale attend de l’Etat qu’il agisse en ce sens.
L’intersyndicale du BTP veut qu’une méthode soit établie pour la reprise du BTP. En d’autres termes, les syndicats demandent à ce que certaines conditions soient respectées pour garantir la sécurité des salariés.

Pour eux, les " propos alarmants d’un des membres du Conseil de l’ordre des médecins sur les insuffisances de l’Etat et de l’ARS pour lutter efficacement contre la pandémie ", le justifient.

 

Plan de continuité d’activité et guichet unique

Après s’être réunie vendredi 3 avril avec l’ensemble des acteurs du BTP et la Direction du travail, l’intersyndicale a fait des propositions :
  • Faire un plan de continuité d’activité garantissant la mise à disposition d’Equipements de Protection Individuels aux entreprises, notamment des masques de protection
  • Mettre en place un guichet unique pour les entreprises qui passeraient commande des EPI nécessaires
Les fédérations patronales ont d’ores et déjà répondu favorablement à la proposition d’un guichet unique, annonce l’intersyndicale.

Mais l’intersyndicale des salariés du BTP veut aller plus loin. Elle souhaite que ce guichet unique serve à l’ensemble des métiers qui continuent de travailler, et que 10% des commandes passées soient réservés aux soignants. Ces derniers, en première ligne, manquent encore trop de masques notamment.

 

Soutenir les initiatives locales

Pour l’intersyndicale, c’est l’occasion " d’être tous solidaires face à la crise ". Elle estime que " l’Etat nous abandonne " et " qu’il ne faut pas compter sur un quelconque renfort de la France hexagonale ".

Les syndicats exigent ainsi de l’Etat qu’il tienne son engagement et facilite la mise en place du guichet unique pour La Réunion. Ils lui demandent d’affréter un ou plusieurs avions cargos pour établir un pont aérien avec la Chine, avec le concours de la Région. Enfin, l’intersyndicale souhaite que les initiatives locales pour une production péi de masques  et de protections soient soutenues.
 
Jacky Balmine, porte-parole de l'intersyndicale des salariés du BTP était l'invité du journal télévisé de 19h ce samedi 4 avril sur Réunion la 1ère : 
Le BTP prêt à reprendre, mais sous certaines conditions. La fourniture de masques et d’équipement de protection doit pour cela être garantie. L’intersyndicale du BTP réclame un guichet unique pour cela. ©Réunion la 1ère
 

Pas de place pour les égos

Parce qu’elle craint que leur dynamique ne soit contrariée, l’intersyndicale appelle les politiques notamment à faire preuve de modération, précisant qu’elle " ne saurait accepter que des querelles de clocher et l’ego surdimensionné de certains politiques entravent cette démarche ".
 

" Qu’ils mettent les fonds et laissent les professionnels faire leur boulot au lieu de fanfaronner dans la presse pour récupérer les initiatives locales de la population, des soignants, de l’intersyndicale et des acteurs économiques ", écrit l’intersyndicale des salariés du BTP.


Ce n’est qu’une fois la méthode appliquée, à savoir l’approvisionnement en protection pour le territoire t les mesures de protection des travailleurs du BTP validées avec les fédérations patronales, que le BTP pourra reprendre, conclut l’intersyndicale.