Coronavirus : pas de médicaments à prix coûtant pour l'île Maurice

coronavirus
Port-Louis, capitale de l'île Maurice
© Wikimedia Commons Peter Kuchar (pkuchar)
L'île soeur a été classée par la Banque Mondiale, le 1er juillet 2020, parmis les pays à hauts revenus. Novartis, groupe pharmaceutique Suisse, va vendre à prix coûtant aux pays pauvres, 15 médicaments qui permettent de lutter efficacement contre la covid-19. L'île Maurice n'en bénéficiera pas !

L'île Maurice, si souvent louée pour son dynamisme et son sens des affaires, aurait bien aimé profiter de la main tendue aux pays pauvres par Novartis. Jeudi, la direction de groupe pharmaceutique suisse, a annoncé qu'elle allait vendre, à prix coûtant (sans bénéfice), 15 de ses médicaments qui sont utilisés dans la lutte contre la covid-19.
 

Cette générosité concerne : "79 pays", écrit Zone Bourse. Le nom de l'île Maurice n'apparaît pas dans ce listing. L'île sœur, offre une image de dynamisme, de développement, de pays financièrement aisé. Dans le même temps, très régulièrement, les faits divers racontent une autre réalité. Misère sociale, drogue, violence, bidonvilles font la une de la presse locale voir régionale, mais ne dépassent pas les plages dorées de l'océan Indien. 
 

Les quinze médicaments mis en vente sans bénéfice


Le gouvernement mauricien a obtenu de l'aide de l'Inde, de la Chine et de l'Europe, mais cette crise sanitaire a déjà des conséquences dramatiques pour son économie. Les derniers rapports parlaient de 100 000 demandeurs d'emplois mauriciens supplémentaires d'ici au mois de décembre 2020. Cette aide aurait permis au petit pays de s'offrir une légère respiration, surtout que Défimédia précise : "Novartis va distribuer les 15 médicaments à prix coûtant jusqu'à la découverte d'un vaccin".
 

Les quinze médicaments,de la filiale Sandoz, sont : "Amoxicillin, Ceftriaxone, Clarithromycin, Colchicine, Dexamethasone, Dobutamine, Fluconazole, Heparin, Levofloxacin, Loperamide, Pantoprazole, Prednisone, Prednisolone, Salbutamol et Vancomycin"





 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live