Coronavirus : pharmaciens et médecins généralistes ne vaccinent pas encore à La Réunion

coronavirus
coronavirus vaccin anti covid 150121
©RB / IPR

Si l’ARS annonce l’intensification de la campagne de vaccination dans les prochaines semaines, ce ne sera pas avec le concours des médecins traitants et pharmaciens. Le vaccin Pfizer, le seul utilisé à La Réunion, ne le permet pas encore.

Alors que les autorités sanitaires ont autorisé les médecins généralistes, les médecins du travail ou encore les pharmaciens à vacciner dans l’Hexagone, à La Réunion cela n’est pas d’actualité.

Le vaccin Pfizer, seul vaccin distribué à La Réunion

Du fait de la forte présence du variant sud-africain,  près de 50% des résultats positifs au Covid dans l’île depuis plusieurs semaine selon l’ARS, le gouvernement a décidé de ne pas distribuer le vaccin Astrazeneca à La Réunion. Or, c’est précisément ce vaccin qui peut être administré par les médecins traitants ou les pharmaciens. Seul le vaccin Pfizer BioNTech est disponible à La Réunion, car jugé plus efficace face au variant sud-africain.

Pour des raisons techniques et logistiques, de conservation des doses notamment, il n’est possible de vacciner que dans les centres de vaccination ou sites aménagés pour le moment. Impossible donc pour les médecins traitant ou les pharmaciens de réaliser des injections.

Pharmaciens et médecins traitants ne vaccinent pas pour le moment

Un courrier de la Caisse nationale de l’Assurance Maladie, la Cnam, a été envoyé à la totalité des assurés sociaux de toutes les régions de France pour leur indiquer qu’ils pouvaient se rendre dans les pharmacies ou les cabinets médicaux pour se faire vacciner. Ce vendredi, l’Agence Régionale de Santé demande aux personnes résidant à La Réunion de ne pas en tenir compte.

Les médecins et pharmaciens volontaires pourront pratiquer la vaccination avec le vaccin Pfizer dès le début du mois d’avril au plus tard, grâce aux nouvelles dispositions réglementaires et logistiques, indique l’ARS. Cette dernière a engagé des discussions avec les représentants des pharmaciens, des médecins généralistes et des médecins du travail pour convenir des modalités. L’objectif est de permettre l’administration du vaccin dans les officines, cabinets médicaux et sur les lieux de travail, après formation préalable et organisation logistique adaptée aux conditions de conservations requises.

Intensification de la campagne de vaccination dans les prochaines semaines

Ce vendredi matin, présente à Cilaos pour l’opération de vaccination sur deux jours, a indiqué que la campagne de vaccination allait s’intensifier dans le département. Le nombre de doses, actuellement de 7 000 par semaine contre 4 200 en début de campagne, devrait doubler d’ici le mois d’avril.

La vaccination devrait ouvrir aux personnes de plus de 60 ans, contre 65 ans actuellement, ayant une pathologie à risque de forme grave de Covid, dès le lundi 22 mars. Les capacités de vaccination vont également être développées dans certains centres et les moyens de réponse téléphonique vont être renforcés pour faciliter la prise de rendez-vous.

Enfin, les opérations "Aller vers", comme celle menée ces vendredi et samedi à Cilaos, vont être diversifiées en direction de certaines communes.

En date du jeudi 11 mars, 22 700 personnes ont été vaccinées à La Réunion.