Coronavirus : prise en charge des patients mahorais, la solidarité sanitaire va se renforcer

coronavirus
ambulance CHM
Touchée de plein fouet par l’épidémie de coronavirus, Mayotte doit faire face à une recrudescence de cas et le pic reste à venir. Les évacuations sanitaires vers La Réunion ont repris, et devraient se renforcer pour soulager le CHM.
Des patients de Mayotte accueillis à La Réunion. La pratique n’est pas nouvelle, les évacuations sanitaires ont lieu depuis de nombreuses années entre Mayotte et La Réunion. Mais la pratique s’intensifie en revanche avec la crise sanitaire du Covid-19, l’Île aux parfums étant particulièrement touchée par l’épidémie.

Le défi de la solidarité régionale se présente donc à La Réunion a expliqué hier Jacques Billant.
 

" Ne pas le faire serait un déshonneur pour La Réunion et la trahison de notre devise républicaine ", a déclaré le préfet de La Réunion.

 

Des patients de la zone pris en charge au CHU de La Réunion


Selon Mayotte la 1ère, sept patients ont été évacués du CHU de Mayotte vers La Réunion au cours de la semaine. Cette procédure d’évacuation sanitaire est classique depuis plusieurs années et permet de délester le CHM.

Elle s’amplifie durant la crise Covid-19 car le nombre de cas y est important, le nombre de prises en charge en réanimation également à l’échelle du territoire, et le pic épidémique reste attendu pour le 20 mai à Mayotte.
 
Coronavirus
©ARS

Hier, vendredi 8 mai, on apprenait dans le communiqué quotidien de la préfecture et de l’ARS que 2 patients Covid pris en charge au CHU Nord avaient fait l’objet d’une évacuation sanitaire, 3 patients dans le même cas sont hospitalisés dans d’autres services du CHU. Parmi ces patients, 3 sont issus de pays de la zone Océan Indien et 2 de Mayotte.

 

La solidarité sanitaire avec Mayotte va se renforcer


Les arrivées dans les prochains jours concerneront des patients mahorais Covid et non-Covid, a précisé la directrice de l’Agence Régionale de Santé de La Réunion. Certains seront accueillis directement en réanimation.

A terme, l’objectif est d’activer une unité de soins de suite dédiés Covid dans l'île, assurée par un autre établissement que le CHU. Il sera ainsi possible d’accélérer la durée de séjour des patients venant de Mayotte dans les services de médecine.

 

Davantage de moyens pour le dépistage et la réanimation à Mayotte


Actuellement à Mayotte, la capacité de dépistage est de 400 tests par jour, a expliqué Annick Girardin dans une interview accordée à Toufaili Andjilani de Mayotte La 1ère. L'objectif étant de monter à 1 000 tests par jour, un automate sera livré à Mayotte, le délai reste inconnu. 
 

Renforcement des moyens de lutte contre le Covid-19 à Mayotte itw Annick Girardin


Tests mais aussi masques seront livrés. Des intervenants de santé sont d'ores et déjà arrivés sur le territoire pour renforcer les capacités de réanimation notamment. De 16 lits au départ, Mayotte dispose désormais de 38 lits.

La demande de 10 lits supplémentaires de réanimation devrait être prochainement satisfaite a annoncé la ministre des Outre-mer, sans en précider la date. Elle serait accompagnée de l'arrivée de près de 80 personnes en renfort. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live