Coronavirus : ruée sur les tests de dépistage à La Réunion

coronavirus
coronavirus ruée sur les tests de dépistage dans les pharmacies 061221
©Florence Bouchou
Epidémie en progression, apparition de cas de variant Omicron, depuis plusieurs jours, les pharmacies ont fort à faire. Les demandes de tests de dépistage explosent. Et les nouvelles mesures de freinage n’y sont pas pour rien.

C’est la ruée sur les tests de dépistage. Depuis plusieurs jours, les pharmacies font face à une augmentation des demandes de dépistage. La semaine dernière une pharmacie de Saint-Denis, 110 tests ont été pratiqués en une matinée.

Cette semaine-là, le nombre de tests de dépistage était effectivement en nette augmentation, indiquaient mardi dernier les autorités. 49 431 tests ont ainsi été réalisés du 20 au 26 novembre, soit le chiffre le plus haut jamais atteint. Au total, 2 140 nouveaux cas ont été identifiés durant la semaine.

Les pharmacies prises d’assaut

Ce lundi 6 décembre, même constat. Des files d’attente se forment devant les pharmacies. Une affluence qui s’explique notamment par de nombreux cas contacts à l’école avec les enseignants et les élèves, les départs en voyage et la validité du pass sanitaire réduite à 24h.

Et la période actuelle, propice aux virus, n’arrange pas les choses. En cas de symptômes, le test devient systématique même s’il ne s’agit pas du Covid. Les officines ont dû se réorganiser pour faire face à la demande, mais il y a forcément de l’attente.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Coronavirus : ruée sur les tests de dépistage dans les labos et les pharmacies ©Réunion la 1ère

 

A cette demande importante de tests, s’ajoute désormais l’injection de la 3ème dose de vaccin, ouverte à tous les plus de 18 ans depuis le samedi 27 novembre.

Pas de fermeture de classe mais des dépistages systématiques

Dans les établissements scolaires, les signalements de cas positifs se multiplient. Mi-novembre, 168 classes étaient fermées, et le nombre a encore augmenté par la suite. Depuis le lundi 29 novembre, il n’y a plus de fermeture systématique de classe en école primaire lorsqu’un cas est détecté. Un dépistage de toute la classe a lieu et seuls les élèves positifs sont placés en isolement avec la continuité pédagogique.

Un test négatif pour voyager

Le résultat négatif d’un test de dépistage est désormais obligatoire pour tous les voyageurs, à destination ou en provenance de la Métropole ou de Mayotte, mais aussi des pays classés « rouge écarlate » comme Maurice ou l’Afrique du Sud.

Abaissement de la durée de validité des tests pour le pass sanitaire

Enfin, le pass sanitaire n’est désormais valide que dans les 24 heures suivant un test négatif pour les personnes non-vaccinées. Depuis le samedi 4 décembre, la durée de validité, des tests PCR et antigéniques, a été abaissée.

Depuis le 15 novembre, la pass sanitaire est obligatoire pour tous les événements organisés sur la voie publique et générant une forte densité de population, tels que les marchés de Noël, les braderies, ou encore les brocantes.