Coronavirus : 7 cas confirmés aux Seychelles, l'archipel se prépare au pire

océan indien
coronavirus : sept cas confirmés aux Seychelles; le pays se prépare au pire
©Gabriel Robert
L'archipel des Seychelles compte près de 96 000 habitants. Avec sept cas de coronavirus confirmés, proportionnellement, cela fait de ce petit pays l'un des plus touchés de la zone océan Indien. Pour limiter la propagation du virus, le Chef de l'Etat, Danny Faure a annoncé une série de mesures.
Un troisième travailleur de l'hôtel Four Seasons a été testé positif au COVID-19. Une information confirmée par Jude Gedeon, le Commissaire à la Santé Publique des Seychelles. Le Seychellois âgé d'une vingtaine d'années se porte bien. Selon le département  de la santé, il aurait été contaminé par un manager ukrainien revenu sur le vol EK 707 de la compagnie Emirates, le 12 mars dernier. Quelques jours après son arrivée, sa compagne mauricienne présentait les symptômes du COVID-19.  Les trois travailleurs de l'hôtel ont été mis à l'isolement à l'hôpital de Famille de Perseverance. 9 tests ont été réalisés parmi les employés "contacts" de ces trois travailleurs. Ils se sont révélés négatifs.
Le complexe hôtelier Four Seasons, ses occupants et salariés ont été mis en quarantaine jusqu’au 1er avril. 

Dans le même temps, le docteur Jude Gedeon a indiqué que les tests pratiqués sur la première personne testée positive au COVID-19 et soignée à l'hôpital d'Anse Royale se sont révélés négatifs dans un second temps. Deux nouveaux tests devraient être réalisés dans les 24h et 48h pour déterminer  si elle n'est plus porteuse du virus.
Un sexagénaire hollandais est lui, toujours soigné en réanimation. Lors d'une conférence de presse ce week-end, le directeur de l'hôpital des Seychelles a indiqué que son état s'améliorait. 

Le pays se prépare au pire

Les services de Police et le Département de Management des Risques et Désastres se sont réunis la semaine dernière pour mettre en place une cellule de crise et envisager de multiples scénarios.
À savoir : la contamination à l’échelle d’un foyer, d’une rue, d’un district et finalement du pays. Daniel Cetoupe, officier principal en charge de la gestion des désastres, nous a confié que plusieurs tests ont été réalisés pour déterminer les réactions des différents services et les faiblesses de ces derniers. 
Suite aux recommandations de l’OMS, les centres de santé s’équipent de constructions temporaires pour faire face à une éventuelle augmentation des contaminations. Les Seychelles n’ont jamais fait face à une épidémie.
 
Coronavirus : 7 cas confirmés aux Seychelles, le pays se prépare au pire
Danny Faure, le Chef de l'Etat seychellois a annoncé la mise en place de renforts en personnel et en matériel ©Gabriel Robert
Lors de son allocution télévisée ce vendredi,, a rappelé l'importance de "rester unis dans ce moment de crise".
Le président a aussi annoncé que des renforts en personnels et matériels devraient arriver de pays amis dans les prochains jours. Des ressources humaines pourraient aussi arriver de l’OMS et un nouveau centre de quarantaine devrait voir le jour sur l’île du Swet dans les 3 semaines.

Des mesures pour éviter les foules

Ce vendredi, le chef de l'Etat a annoncé 20 mesures parmi lesquelles la fermeture des lieux accueillant du public.
Bars, casinos, restaurants, cinémas ne sont plus autorisés  à ouvrir leurs portes , tout comme les écoles, les organismes du Secondaire, l’Université et l’Institut Guy Morel qui restent fermés.
Il est désormais interdit aux Seychellois de se rendre à l’étranger pendant les 30 jours (sauf urgence médicale).
Les travailleurs étrangers souhaitant revenir aux Seychelles ne pourront plus le faire et les nouveaux visas de travail, ne seront plus renouvelés jusqu'à nouvel ordre.
Les mesures sanitaires sont à présent sous l’entière responsabilité de l’Agence de Santé Publique et du commissaire à la Santé: le docteur Jude Gedeon. Il devrait annoncer de nouvelles mesures ce mardi. 
Le Chef de l’Etat a aussi demandé aux militaires, qui s’étaient retirés de la fonction depuis moins de 3 ans, de revenir au service pour aider face à cette crise sanitaire. 30 d'entres eux assurent la sécurité aux abords des centres de quarantaine. 

Des mesures économiques pour faire face à la crise

1.2 millard de roupies seront débloquées par le gouvernement pour prendre en charge les salaires du privé pour les mois d’avril, de mai et de juin.
Le budget de l'Agence de Protection Sociale sera augmenté de 30 Millions de roupies et une allocation de 10 Millions de roupies va être débloquée pour le département de l’Emploi.
Pour les entreprises, toutes les taxes du mois de mars seront reportées à septembre et il en sera de même pour certaines autres taxes du mois d’avril, de mai et de juin.
14 terrains seront mis à disposition de l’association des fermiers pour répondre à la demande de la compagnie publique de distribution d'agroalimentaire (STC).
Le taux d’intérêt pour les secteurs de la pêche et de l’agriculture sera réduit a 1%.
Suite à la baisse du cours du pétrole, le coût de le coût de l'électricité va diminuer d’au moins 25 centimes de roupies par unité.

De la méthadone pour trois mois

Selon l’Agence pour la Prévention de l'Abus des Drogues et de la Réadaptation, 5000 à 6000 Seychellois consommeraient régulièrement de l’héroïne. Depuis 2018, l'agence a mis en place un programme de distribution gratuite de méthadone dans les quartiers. Ce protocole de distribution de l'opiacé synthétique a montré son efficacité cependant Camillia, une consommatrice d'héroïne en réhabilitation, craint une pénurie du traitement.
Le Docteur Patrick Herminie, Secrétaire d’Etat en charge de la lutte anti-drogues, espère que la réduction des rotations aériennes et maritimes contribuera à une réduction d’arrivée de drogues sur le territoire. Il craint cependant que les stocks de méthadone soient insuffisants pour répondre à la demande des patients si leur nombre augmentait. Pour l’heure, 1500 personnes suivent le programme de réhabilitation. Les stocks actuels du pays leur permettraient de tenir 3 mois.