Correctionnelle : un an ferme après dix jugements pour conduite en état d'ivresse

justice
Tribunal de Saint-Pierre (façade)
©Réunion 1ère
Un Tamponnais d'une trentaine d'années a été condamné à un an de prison ferme pour conduite en état d'ivresse. Le menuisier, déjà condamné à 9 reprises pour le même motif, a été contrôlé avec 2,20 mg d'alcool/l de sang après une sortie de route. Il circulait, ivre, sans permis et sans assurance.
L'alcool est une drogue dure. Ceux qui en doute encore n'ont qu'à se plonger dans l'histoire de cet ouvrier du BTP originaire du Tampon. Samedi, il est 22 heures quand les gendarmes l'aident à sortir de sa 206 qui vient de terminer sa course dans le fossé. La prise de sang est édifiante, 2,20 mg d'alcool/l de sang. Malheureusement, ce chauffard n'est pas un inconnu des forces de l'ordre et de la justice. Il a déjà été condamné à 9 reprises pour le même motif et la dernière date du mois d'avril 2017, 6 mois ferme.

Cure forcée derrière les barreaux

Lundi, le trentenaire comparaissait une nouvelle fois devant le tribunal correctionnel de Saint-Pierre, pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique, sans permis et sans assurance. Le président du tribunal a d'ailleurs noté, remarque Clicanoo : "Vous avez neuf mentions pour conduite en état d'ivresse ! Et à côté de cela, rien d'autre..."
Ce passif a conduit le chauffard alcoolique derrière les barreaux pour un an. À l'issue de sevrage forcé, il devra poursuivre les soins et sera suivi judiciairement pendant deux ans.