Covid-19 : 1 308 nouveaux cas et trois décès en une semaine à La Réunion, la situation continue de se dégrader

coronavirus
Coronavirus covid test dépistage
©RB / Imaz Press Réunion
La situation sanitaire continue de se dégrader à La Réunion. La préfecture et l'Agence Régionale de Santé annoncent, ce mardi 16 novembre, 1 308 nouveaux cas de coronavirus et trois décès dans l'île du 6 au 12 novembre. Le taux d'incidence atteint désormais les 152,8 cas pour 100 000 habitants.

La préfecture de La Réunion et l'Agence Régionale de Santé annoncent, ce mardi 16 novembre, 1 308 nouveaux cas de coronavirus et trois décès dans l'île du 6 au 12 novembre.

Deux des trois patients décédés étaient originaires de La Réunion et avaient plus de 75 ans. Ils présentaient des comorbidités et n’étaient pas vaccinés. Le dernier est, lui, issu d'une évacuation sanitaire et il avait plus de 60 ans. 

La situation sanitaire continue de se dégrader dans le département. L’application des gestes barrières s’impose plus que jamais en toutes circonstances et en tous lieux, soulignent ainsi les autorités sanitaires.

Un taux d'incidence de 152,8/100 000 habitants 

Depuis maintenant plus de trois semaines, les principaux indicateurs de suivi de l’épidémie sont en forte augmentation. Du 6 au 12 novembre, le nombre de nouveaux cas hebdomadaire a ainsi quasiment doublé, passant de 740 cas à 1 308 cas, avec un nombre de cas moyen journalier de 186 (contre 106 la semaine précédente).

Le taux d’incidence s’élève au terme de cette semaine de référence à 152,8/100 000 habitants, au-dessus du seuil d’alerte de 150/100 000 habitants (contre 85,5 la semaine précédente).

Cette augmentation s’est encore poursuivie ces derniers jours pour atteindre le taux d’incidence de 180/100 000. Cette hausse du taux d’incidence concerne toutes les tranches d’âge. Le taux de positivité est lui à 3,8%. Le nombre de dépistages réalisés sur la semaine est en nette augmentation, soit 34 412 tests réalisés. 

Une majorité de cas autochtones

Parmi les 1 308 nouveaux cas de la période, on note :

  • 1 267 cas classés autochtones,
  • 34 cas classés importés,
  • 6 cas classés autochtones secondaires,
  • 1 cas classé importé EVASAN.

Compte tenu des 54 801 guérisons et des 379 décès depuis le début de la crise sanitaire, 1 993 cas sont encore actifs à ce jour. 57 173 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie.

Le nombre d'hospitalisations en augmentation

Sur les 7 derniers jours, les admissions quotidiennes en hospitalisation en médecine sont aussi en augmentation.

Même si le nombre de patients admis en réanimation reste encore stable sur la période, il faut être extrêmement vigilant, car la situation peut basculer rapidement au vu de la forte augmentation du nombre de cas, indique encore la préfecture.

De plus, il est constaté un rajeunissement des patients admis en réanimation, qui sont tous non vaccinés ou incomplètement vaccinés : 74% des personnes ont moins de 65 ans.

La reprise épidémique se confirme donc très clairement dans l’île dans un contexte où la couverture vaccinale reste insuffisante et où trop peu de personnes éligibles à la dose de rappel ont effectué leur injection indispensable pour conserver leur immunité vaccinale.

7 patients en réanimation

Au 16 novembre 2021, 7 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 74 lits de soins critiques installés à La Réunion. Les patients hospitalisés actuellement en réanimation ne sont pas vaccinés ou ont un schéma vaccinal incomplet.

Sur les personnes admises en réanimation depuis le 1er novembre :

  • 75% sont des hommes et 25% des femmes
  • 37% sont âgées de 15 à 44 ans, 37% sont âgées de 45 à 64 ans, 13% sont âgées de 65 à 74 ans, et 13% ont plus de 75 ans
  • 88% ont des comorbidités.

32 clusters actifs

Au 16 novembre 2021, on note 32 clusters actifs et 497 clusters clôturés.

Parmi les clusters actifs, 17 sont classés à criticité élevé ou modéré :

  • 8 clusters à criticité élevée : La Possession (1), Le Port (1), Saint-Denis (3), Saint-Paul (1), Saint-Pierre (1) et Saint-Benoît (1)
  • 9 clusters à criticité modérée : Le Port (2), Saint-André (1), Sainte-Marie (1), Saint-Paul (3), Saint-Pierre (1) et Saint-Benoît (1).

Concernant les autres indicateurs

Le taux d’incidence est en très forte hausse dans toutes les tranches d’âge :

  • chez les 0-14 ans : + 132,3 %
  • chez les 15-24 ans : + 79,5 %
  • chez les 25-34 ans : + 53,4 %
  • chez les 35-44 ans : + 65,1 %
  • chez les 45-64 ans : + 70,9 %
  • chez les plus de 65 ans : + 64,5 %
  • chez les plus de 75 ans : + 286,7 %

Le variant Delta, toujours majoritaire

Du 6 au 12 novembre, 1 652 tests positifs ont été criblés pour identifier une mutation : 1 339 cas présentaient une des mutations spécifiques sous surveillance, soit une proportion de 81 %, en légère diminution par rapport à la semaine précédente.

Le variant Delta (indien) représente plus de 99 % des mutations détectées.

Pas de point sur la vaccination

La préfecture et l'ARS annoncent que "suite à un problème technique", il n'y a pas de données actualisées concernant la vaccination. Les chiffres devraient donc être communiqués ultérieurement.

Les autorités appellent les personnes éligibles à faire leur dose de rappel. "Face à la reprise de l’épidémie dans l’île, il est primordial pour les personnes concernées par le rappel vaccinal de se faire vacciner dès le délai requis, afin de maintenir un bon niveau de protection contre la Covid-19".

Au fil des mois, l’efficacité des vaccins (Pfizer ou Janssen) diminue en effet légèrement tant que l’organisme n’est pas stimulé par la rencontre avec le virus. De plus, l’arrivée de nouveaux variants peut également rendre les vaccins un peu moins efficaces, nous est-il encore précise. La dose de rappel s’effectue uniquement avec un vaccin ARN Messager. A La Réunion, c’est donc le Pfizer qui est utilisé.

Qui sont les personnes éligibles pour le rappel ? 

  • les résidents en EHPAD et en USLD
  • les personness de plus de 65 ans
  • les personnes à risque de formes graves de Covid-19 (atteint de diabète, d’obésité, de cancer, maladies respiratoire, rénale, hépatique ou neurologique…)
  • les personnes sévèrement immunodéprimées ainsi que leur entourage de plus de 18 ans
  • l'ensemble des professionnels des secteurs de la santé, du médico-social ou du transport sanitaire
  • les personnes ayant reçu l’injection unique du vaccin Janssen

Où se faire vacciner ?

Le rappel vaccinal peut être réalisé :

  • Dans un des 6 centres de vaccination de l’île situés à Saint-Paul, Saint-Denis, Saint-André, Saint-Pierre, Saint-Joseph et Le Tampon, avec ou sans rendez-vous
  • Pour éviter d’attendre, prenez RDV sur www.sante.fr ou appelez le 02 62 72 04 04.
  • Auprès de son médecin, pharmacien, infirmier, ou sage-femme
  • Lors des opérations de vaccination organisées dans les communes (centres éphémères ou Vaccinobus)

Retrouvez plus d’informations sur le site : https://www.lareunion.ars.sante.fr/covid-19-la-dose-de-rappel-une-necessite-pour-maintenir-la-protection

Les prochaines opérations de proximité

Les opérations de vaccination se poursuivent dans les communes afin de maintenir une bonne accessibilité à la vaccination sur toute l’île. Les personnes de plus de 12 ans peuvent venir effectuer leur 1er dose, 2ème dose ou dose de rappel.

Prochains centres éphémères (accueil avec ou rendez-vous) :
(Prise de rendez-vous sur sante.fr ou au 02 62 72 04 04)

  • À La Possession (Maison de quartier de la Rivière des Galets) : le 22 novembre - de 9h à 21h
  • À l'Etang-Salé (Mairie) : le 25 novembre - de 8h30 à 17h30
  • À Saint-Louis - Les Makes (Mairie annexe) : le 30 novembre - de 8h30 à 17h

Prochains arrêts du Vaccinobus (accueil avec ou rendez-vous) :

  • À Saint-Denis (Run Market du Chaudron) Le 17 novembre - de 7h à 17h
  • À la Plaine des Palmistes (Place de la mairie) Le 22 novembre - de 8h30 à 17h30
  • À Saint-Leu (Leclerc Portail) Le 23 novembre - de 8h à 18h
  • À Saint-Benoît (Place de la mairie) Le 24 novembre - de 8h30 à 17h30

Les recommandations

Face à l’accélération de la circulation virale, la préfecture et l’ARS rappellent la nécessité de :

  • Porter le masque dans l’espace public et dans les lieux clos (lieu de travail, commerces, transports et tout lieu de rassemblement couvert).
  • Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique et éviter de se toucher le visage
  • Respecter une distance d’au moins deux mètres avec les autres et limiter au maximum ses contacts sociaux
  • Aérer les pièces de son domicile ou de son lieu de travail le plus souvent possible
  • Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique
  • Utiliser l’application TousAntiCovid pour notamment être informé d’un contact avec une personne positive.