Covid-19 : deux décès et 457 nouveaux cas à La Réunion, le nombre de contaminations hebdomadaire a doublé

coronavirus
covid coronavirus vaccination dose vaccin
©IPR
La situation sanitaire se dégrade à nouveau à La Réunion. La préfecture et l'Agence Régionale de Santé annoncent, ce mercredi 3 novembre, deux nouveaux décès de patients et 457 nouveaux cas de coronavirus dans l'île du 23 au 29 octobre. Le nombre de cas hebdomadaire a doublé.

La situation sanitaire se dégrade à nouveau à La Réunion, selon les chiffres transmis par la Préfecture et l’Agence Régionale de Santé ce mercredi 3 novembre.

Les autorités sanitaires annoncent le décès de deux patients. Ils n’étaient pas vaccinés. L'un d'eux était âgé entre 45 et 60 ans et ne présentait pas de comorbidités. L'autre qui avait plus de 75 ans présentait, lui, effectivement des comorbidités.

Les autorités constatent surtout que le nombre de nouveaux cas de coronavirus repart à la hausse : 457 nouveaux cas ont été recensés entre le 23 et le 29 octobre, alors que l'on n'en avait enregistré que 230 au cours de la semaine précédente. Le nombre de cas hebdomadaire a ainsi doublé.

Un taux d'incidence de 53,4, le seuil d'alerte franchi

Depuis le samedi 23 octobre, les principaux indicateurs sont en forte augmentation. Comme les premiers chiffres de Santé publique France le laissaient déjà entrevoir, le taux d'incidence est en forte hausse, puisqu'il atteint les 53,4 cas pour 100 000 habitants alors qu'il s'établissait à seulement 26,9% la semaine dernière... Le seuil d'alerte a ainsi à nouveau été franchi. 

Cette hausse se poursuit encore depuis samedi dernier 30 octobre, faisant passer désormais le taux d’incidence à plus de 65/ 100 000 habitants. Le taux de positivité passe quant à lui de 1% à 1,9% pour la semaine du 23 octobre. Le nombre de dépistages réalisés sur la semaine est quant à lui stable, soit 23 988 tests réalisés.

Un "relâchement constaté des gestes barrières"

Le taux d’incidence est en très forte hausse chez les moins de 24 ans. "Cette forte augmentation de cas s’explique principalement par l’augmentation des échanges sociaux et familiaux durant les vacances scolaires et par un relâchement constaté des gestes barrières, notamment dans le milieu du travail", argumente la préfecture de La Réunion.

Cette détérioration très nette se poursuit alors que la couverture vaccinale demeure toujours insuffisante, soulignent encore les autorités sanitaires. 70,1% des personnes éligibles (plus de 12 ans) disposent d’un schéma vaccinal complet à ce jour. Le taux de vaccination des 12-17ans est également toujours très insuffisant.

Le retour du masque obligatoire

Devant cette reprise inquiétante de la circulation virale, des mesures de réaction s’imposent, indiquent la préfecture :

  • à compter du samedi 6 novembre, le port du masque redevient obligatoire sur l’ensemble de l’espace public. Il doit également être porté dans tous les établissements recevant du public en intérieur comme en extérieur, y compris pour les ERP soumis au passe sanitaire ;
  • à compter du lundi 8 novembre, le port du masque sera de nouveau obligatoire pour les élèves dès le CP en intérieur et en extérieur.

Les mesures à suivre dans les établissements scolaires

À partir du lundi 8 novembre 2021, le protocole sanitaire de niveau 2 s’appliquera dans les écoles, les collèges, les lycées et les accueils collectifs de mineurs. A compter de cette date le port du masque est donc à nouveau obligatoire pour les élèves des écoles élémentaires dans les espaces clos et en extérieur .

Les dispositifs suivants sont également maintenus :

  • le maintien des mesures renforcées d'aération et du lavage des mains ;
  • la désinfection des surfaces fréquemment touchées est faite une fois par jour et  des tables du réfectoire après chaque service ;
  • dans les écoles, fermeture de la classe pendant 7 jours dès le 1er cas de Covid avec poursuite des cours à distance ;
  • au collège et au lycée, les élèves qui ont été en contact avec un cas confirmé sans vaccination complète poursuivent leurs apprentissages à distance pendant 7 jours. Les élèves cas contact justifiant d'une vaccination complète poursuivent les cours en présentiel.

Cette mesure est applicable dans tous les accueils collectifs de mineurs avec ou sans hébergement : en centre de vacances, en colonies de vacances, en centres de loisirs.

691 cas actifs 

Parmi les 457 nouveaux cas de la période : 

  • 413 sont classés autochtones
  • 44 sont classés importés

Compte tenu des 54 058 guérisons et des 376 décès depuis le début de la crise sanitaire, 691 cas sont encore actifs à ce jour.

55 125 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie.

Huit clusters actifs

Au 3 novembre 2021, 8 clusters sont actifs et 495 ont été clôturés.

Parmi les clusters actifs, on note :

  • 2 clusters à criticité modérée situés dans les communes du Port (1) et de Sainte-Marie (1)
  • 3 clusters à criticité élevée situés dans les communes de Saint-Denis (2) et Sainte-Marie (1)

5 clusters ont été identifiés au cours de la semaine du 25 au 31 octobre 2021.

Quatre patients en réanimation

Les hospitalisations et l’activité en réanimation pour les patients Covid-19 restent stables à un faible niveau. 35 personnes sont hospitalisées en unité Covid et 4 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 sur les 82 lits de soins critiques installés à La Réunion. Aucun patient hospitalisé actuellement en réanimation n'est vacciné (schéma vaccinal complet).

Les autres indicateurs

Le taux d’incidence est en très forte hausse dans toutes les tranches d’âge :

  • chez les 0-14 ans : + 95,7 %
  • chez les 15-24 ans : + 187,3 %
  • chez les 25-34 ans : + 63,7 %
  • chez les 35-44 ans : + 100 %
  • chez les 45-64 ans : + 107 %
  • chez les plus de 65 ans : + 50,5 %
  • chez les plus de 75 ans : + 14,5 %

60% de la population totale vaccinée

Du 25 au 31 octobre, plus de 13 000 injections ont été effectuées. Le nombre de premières injections connait une légère baisse cette semaine.

A ce jour, 515 101 personnes ont reçu au moins une injection : 73,3 % de la population éligible (de plus de 12 ans) est engagée dans un parcours vaccinal, soit 60,2 % de la population totale.

70,1 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet. Plus de 980 000 injections depuis le début de la campagne.