Covid-19 : le couvre-feu prolongé jusqu'au 7 février, pas de nouvelle mesure envisagée par le préfet

coronavirus
Le préfet de La Réunion, Jacques Billant.
Le préfet de La Réunion, Jacques Billant. ©Imaz Press
La réunion hebdomadaire entre les maires de La Réunion et le préfet s'est tenue, ce mercredi 19 janvier. Alors que les mesures de freinage, dont le couvre-feu, sont prolongées jusqu'au 7 février, Jacques Billant n'envisage pas de nouvelle mesure.

Comme chaque mercredi, la traditionnelle réunion hebdomadaire entre le Préfet et les maires de l'île a eu lieu, ce 19 janvier. Ces derniers jours, La Réunion fait face à une rapide dégradation de la situation sanitaire.

9 000 cas enregistrés ce mercredi

Le nombre de cas continue à augmenter spectaculairement. Ce mercredi 19 janvier, 9000 cas ont été enregistrés en une journée, a révélé l'ARS, l'Agence Régionale de Santé durant cette réunion avec les élus. Le taux d’incidence aurait atteint 5000 pour 100 000 habitants.

Pas de nouvelle mesure

Pour autant, le préfet, Jacques Billant, ne semble pas décidé à prendre de nouvelle mesure de freinage. C'est ce qui ressort de la réunion de cet après-midi avec les maires de l’île. Jacques Billant continue de compter sur l’hôpital pour amortir le choc de cette vague toujours plus haute.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

Jean-Marc Collienne : Covid-19 : le couvre-feu prolongé

 

Renforts hospitaliers et Plan Blanc

Dans cet objectif, le Plan Blanc a été enclenché dans les hôpitaux publics de La Réunion, ce mercredi. Il prévoit la mobilisation de tous les moyens et de tous les personnels disponibles. L’arrivée de renforts venus de l’Hexagone est prévue en fin de semaine. Hier, le taux d'occupation des lits de réanimation était de 88,6%.

Actuellement, la vague épidémique continue de monter dans l'île avec le variant Omicron, plus contagieux, qui représente 70% des cas. La pression sur l'hôpital devrait toutefois bientôt baisser puisque Omicron provoque moins de forme grave de Covid-19. Les autorités affirment que les hospitalisations sont essentiellement dues au variant Delta. L’ARS estime que "l’augmentation des hospitalisations est encore gérable huit à dix jours".

Le couvre-feu à 21h prolongé jusqu'au 7 février

En attendant, aucune nouvelle mesure de freinage n'est envisagée par le préfet, Jacques Billant, mais les mesures en place sont prolongées.

Le couvre-feu à 21h, le port du masque obligatoire dans la rue, ou encore l'interdiction des pique-niques : ces mesures prévues jusqu’à ce dimanche 23 janvier sont prolongées jusqu’au 7 février prochain.

Les maires inquiets pour la rentrée scolaire

Lors de la réunion avec le préfet, cet après-midi, les maires se sont également inquiétés de la rentrée scolaire, prévue lundi prochain dans l'île.

Les maires expliquent que de nombreux agents sont touchés par le Covid et risquent d’être absents lundi. Serge Hoarau, le président de l’Association des maires, craint que "l’accueil des enfants ne puisse pas être assuré dans certaines écoles, et notamment la restauration scolaire". Il regrette "la lourdeur des procédures de remplacement des personnels qui ne permet pas actuellement d’envisager des solutions temporaires".

La situation épidémique risque donc de peser aussi sur la rentrée des classes, le 24 janvier prochain.