Covid-19 : le variant réunionnais ne figurera pas dans la liste des variants préoccupants

coronavirus
Séquençage des souches virales du covid-19 par les chercheurs du Pimit, dans les locaux du Cyroi
C'est grâce à cet appareil que le séquençage des souches virales du covid-19 est possible dans les laboratoires du Pimit, au Cyroi, à La Réunion ©Réunion La 1ère

La préfecture de La Réunion et l'Agence régionale de Santé font le point sur le variant réunionnais qui a été identifié par les chercheurs du Pimit. Le B1 622 ne figurera pas dans la liste des variants préoccupants, ont-elles confirmé.

Les chercheurs universitaires de l’unité UMR Pimit, au CYROI, ont annoncé lundi 17 mai avoir identifié un variant réunionnais dans l’île. Sur les 1 230 échantillons séquencés par le Pimit, 70 cas confirmés de cette souche locale ont été identifiés.

Les autorités sanitaires locales indiquent que la toute récente confirmation réalisée par le Centre national de référencement de Lyon (CNR) a permis de la déclarer dans la base internationale descriptive de l'ensemble des variants connus.

Après échange avec le CNR, et dans l'état actuel des données, il a été décidé de ne pas lister le B1 622 dans les variants préocupants, rajoutent la préfecture et l'ARS qui se veulent rassurantes.

Découvrez dans l'article ci-dessous comment les chercheurs ont découvert ce variant réunionnais :

Des personnes âgées de 5 à 69 ans

Les cas porteurs de ce variant étaient âgés entre 5 et 69 ans, avec une moyenne d'âge égale à la médiane de 33 ans Les quatre secteurs sont concernés (15 communes réparties sur tout le territoire). Pour ce qui est des symptômes, 43% des cas sont asymptomatiques et 57 % sont symptomatiques.

Parmi les personnes hospitalisées, une personne de 69 ans est retournée à son domicile sans conséquence supplémentaire et une personne de 57 ans a, elle, été admise en réanimation avec plusieurs commorbidités. Cette dernière a pu retourner à son domicile grâce à une évolution favorable de son état de santé.

Aucun décès lié au B1 622

Aucun décès de personnes porteuses de ce variant n'a été constaté. Une analyse de l'état de santé des personnes ayant eu cette variante ne montre pas de différence sur la gravité avec les autres personnes contaminées.

Ce variant ne montre pas de différence sur la gravité avec les autres personnes contaminées. Ce variant n'implique pas non plus une diffusion plus importante sur le territoire au regard des données épidémiologiques et hospitalières disponibles à ce jour.