Covid-19 : les dépistages sont désormais priorisés pour éviter de saturer l'accès aux tests à La Réunion

coronavirus
Les dépistages sont désormais priorisés pour éviter de saturer l'accès aux tests à La Réunion.
Les dépistages sont désormais priorisés pour éviter de saturer l'accès aux tests à La Réunion. ©Imaz Press
L'Agence Régionale de Santé Océan Indien annonce que l'accès aux tests de dépistage est désormais priorisé à La Réunion. Symptomatique, cas contacts, ordonnance médicale : les motifs prioritaires sont à retrouver ici.

Face à l'affluence dans les centres de dépistages, les pharmacies et les laboratoires, les tests sont désormais priorisés à La Réunion. L'annonce a été faite, mardi 11 janvier, par l'Agence Régionale de Santé.

Pour pratiquer un test PCR ou antigénique, il faudra être symptomatique et contacts à risque ; posséder une ordonnance médicale ; avoir un autotest positif, ou encore avoir voyagé dans un pays à risque.

Difficile accès aux tests et résultats

L'objectif pour les autorités est de désengorger le système. Actuellement l'accès aux tests est saturé dans l'île et les résultats peuvent se faire attendre.

Cette semaine encore, le nombre de dépistages réalisés est en forte augmentation : 105 735 tests réalisés (contre 76 913 la semaine précédente). C'est "le chiffre le plus haut enregistré jusqu’à présent représentant l’équivalent de 12% de la population réunionnaise", précise l'ARS qui ajoute qu'un "tel niveau de demande crée inévitablement des tensions sur l’accès aux tests et sur la rapidité du rendu du résultat".

Les motifs prioritaires

L’accès aux tests (RT-PCR et antigénique) est donc priorisé aux personnes suivantes :

  • Personnes symptomatiques et contacts à risque ;
  • Personnes disposant d’une prescription médicale ;
  • Personnes ayant un autotest positif ;
  • Personnes dont la réalisation d’un test est obligatoire dans le cadre de l’application des règles aux frontières (retour de zone rouge ou rouge écarlate etc.).
  • Dans la mesure du possible, les personnes ayant besoin d’un test pour se rendre à l’étranger.

"Les autres situations ne peuvent pas être considérées comme prioritaires dans le contexte actuel, notamment la réalisation de tests visant à obtenir une preuve dans le pass sanitaire", précise l'ARS.

Vers les autotests

Les personnes incomplètement ou pleinement vaccinées asymptomatiques souhaitant réaliser un test de réassurance, seront orientés vers des autotests à réaliser de manière itérative.

Progression fulgurante de l'épidémie

L’épidémie poursuit une progression fulgurante dans l'île. La préfecture de La Réunion et l'Agence Régionale de Santé ont annoncé, mardi 11 janvier, 16 256 nouveaux cas de coronavirus et 16 décès du 1er au 7 janvier. Fortement contagieux, le variant Omicron est désormais majoritaire, alors que le variant Delta est toujours présent. Lundi soir, le taux d’incidence des sept derniers jours s’élevait à 2 639 cas pour 100 000 habitant. La pression hospitalière reste très forte.