Covid-19 : neuf communes de La Réunion dans le rouge à la veille du couvre-feu à 18h

coronavirus
Saint-Gilles sous couvre-feu à La Réunion.
Saint-Gilles sous couvre-feu à La Réunion. ©Imaz Press

Ce jeudi 4 mars, neuf communes de La Réunion affichent des taux d’incidence supérieur à 100 cas pour 100 000 habitants. Le Port ou encore l'Etang-Salé en font partie. Face à la hausse du nombre de cas de Covid-19, le couvre-feu sera abaissé de 22h à 18h, demain, vendredi.

La situation sanitaire reste critique à La Réunion. A la veille de l’abaissement du couvre-feu à 18 heures, neuf des 24 communes de La Réunion sont dans le rouge. Ce jeudi 4 mars, elles affichent des taux d’incidence supérieur à 100 cas pour 100 000 habitants.

Neuf communes dans le rouge

La propagation du coronavirus est active dans les communes du Port, de l’Etang-Salé et de Salazie. Retrouvez ci-dessous les taux d’incidence des neuf communes qui sont au-dessus de 100 cas pour 100 000 habitants.

  • Le Port : 170 / 100 000
  • L’Étang-Salé : 137 / 100 000
  • Salazie : 137 / 100 000
  • Les Avirons : 123 / 100 000
  • Saint-Pierre : 122 / 100 000
  • Le Tampon : 118 / 100 000
  • Saint-Benoît : 109 / 100 000
  • Saint-Denis : 101 / 100 000
Neuf communes dans le rouge.
Neuf communes dans le rouge. ©Réunion La 1ère

 

60% des nouveaux cas sont du variant

A l’échelle du département, le taux d'incidence s'élève à 104 cas pour 100 000 habitants. La situation sanitaire reste fragile avec une forte circulation du variant sud-africain du covid-19. Selon les autorités, il représente 60 % des nouveaux cas enregistrés à La Réunion.

Avec le variant, plus d'un cas contaminé sur trois est un ancien cas contact dans les jours qui ont précédé sa contamination. Ces chiffres confirment la forte contagiosité.

Des projections ont été effectuées sur l’évolution épidémique dans les prochaines semaines à La Réunion. Elles prévoient une hausse du nombre de cas et donc du nombre des personnes hospitalisées.

Des évasans pour soulager les hôpitaux

Dans cette perspective, ce jeudi 4 mars, une première évacuation sanitaire long-courrier de quatre patients covid a lieu de La Réunion vers Paris. Il s’agit des premiers transferts de patients destinés à soulager la pression sur le système hospitalier local.

A ce jour, le service de réanimation n’est pas saturé, mais il est sous pression. Au CHU, 88 % des lits de réanimation sont occupés. La capacité de lits en réanimation est passée de 90 à 122 à La Réunion, mais "les évacuations sanitaires vers l’Hexagone sont devenues indispensables", assure Lionel Callenge, directeur du CHU.

L’hypothèse d’une reprise épidémique

"Il n’y a pas encore de saturation, mais nous devons parer à toute éventualité dans l’hypothèse d’une reprise épidémique à La Réunion", poursuit-il.

C’est aussi pour éviter cette reprise épidémique et la saturation hospitalière que le couvre-feu sera abaissé à 18h, vendredi 5 mars. Une décision du préfet de La Réunion, Jacques Billant.

Couvre-feu de 5h à 18h

Sous couvre-feu, les sorties et les déplacements sans attestation dérogatoire sont interdits entre 18h et 5h. L'objectif est de limiter les interactions sociales et d'éviter les brassages de population, notamment pendant la période des vacances scolaires.

L’attestation est téléchargeable ci-dessous :

Attestation de déplacement dérogatoire

 

Des dérogations sont prévues pour les motifs suivants :

  • les déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou le lieu d'enseignement et de formation,
  • les déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé,
  • les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants, pour convocation judiciaire ou administrative,
  • les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative,
  • les déplacements pour participer à des missions d'intérêt général,
  • les déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances.