Covid-19 : nouvel allégement des mesures de restrictions, ce qui change ce lundi à La Réunion

coronavirus
Saint-Denis rue piétonne fin obligation absolue port du masque 181021
©Delphine Gérard
Fin de l'obligation absolue du port du masque sur la voie publique, augmentation des jauges dans les discothèques, le préfet de La Réunion poursuit son plan de désescalade. Si la situation épidémique s'améliore dans le département, certaines mesures restent cependant en vigueur.

Nouvelle étape dans le plan de désescalade du préfet de La Réunion. Face à l’amélioration de la situation épidémique à La Réunion, le préfet a décidé d’alléger une nouvelle fois les mesures de restriction ce lundi 18 octobre. L’état d’urgence sanitaire a pris fin dans le département le vendredi 15 octobre.

Le port du masque n’est plus obligatoire en extérieur sur la voir public, sauf dans certaines circonstances. Les jauges encore en vigueur certains établissements recevant du public, comme les discothèques, mais ont été élargies.

Fin de l’obligation absolue du port du masque en extérieur

L’obligation systématique du port du masque sur la voie publique est levée. Plus besoin dont de se masquer pour circuler, sauf dans certaines circonstances.

En effet, lors de manifestations publiques générant une densité de personnes ne permettant pas la distanciation physique de 2 mètres entre les personnes, le masque devra être porté. Cela s’applique par exemple dans les marchés forains, les brocantes, les vides-greniers, les fête foraines, les évènements festifs ou animations sur la voie publique.

En fonction de l’évolution de la situation épidémique, les maires, en lien avec le préfet, pourront aussi définir des zones particulièrement à forte fréquentation où le port du masque restera obligatoire.

Jauge à 75% dans les discothèques

Les jauges limitant la capacité d’accueil de certains établissements recevant du public évoluent. Ainsi, si dans beaucoup de lieux elles ont été supprimées, elles restent en vigueur dans les discothèques et clubs.

En revanche, à compter de ce lundi 18 octobre, ces établissements pourront accueillir dans la limite de 75% de la capacité d’accueil maximale, contre 50% jusque-là. Le pass sanitaire et l’obligation du port du masque reste d’actualité.

Les concerts debout restent soumis au pass sanitaire et à une jauge limitée à 75% de la capacité d’accueil des établissements qui les accueillent. Le port du masque reste obligatoire en intérieur comme en extérieur.

Les restrictions toujours en vigueur

Toutes les mesures sanitaires ne sont pas levées avec la fin de l’état d’urgence sanitaire. Ainsi, le port du masque reste obligatoire dans les établissements recevant du public en intérieur. C’est le cas dans les lieux de travail, les commerces, les transports et dans tout lieu de rassemblement couvert, y compris soumis au pass sanitaire.

Les rassemblements et pique-niques sont autorisés dans les espaces publics en plein air, dans la limite de 10 personnes. La prudence doit rester de mise dans le cadre des rassemblements amicaux et familiaux propices aux chaines de contamination.

Les manifestations sportives et culturelles faisant l’objet d’une procédure d’autorisation et de déclaration ainsi que les évènements culturels, sportifs, ludiques ou festifs sont soumis au pass sanitaire.

Dans le cadre des fêtes privées, les prestations à domicile de traiteur, de location de chapiteaux, de tentes et de barnums à destination des particuliers et le transport de sonorisation ne sont toujours pas autorisées.

Enfin, la consommation d’alcool reste interdite sur la voie publique et dans les lieux accessibles au public.