Covid : 85 décès et 1 277 nouveaux cas, dont 22 importés, en une semaine à Maurice

océan indien
Aéroport de l'île Maurice
©Wikimédia Commons
"Nous allons rester un moment dans cette situation", a déclaré ce vendredi 19 novembre le ministre de la Santé mauricien. La situation sanitaire reste dégradée à Maurice, destination classée orange pour les touristes Réunionnais notamment.

Le ministre de la Santé mauricien a annoncé, lors de la conférence de presse hebdomadaire, ce vendredi 19 novembre, une augmentation du nombre de décès lié au Covid dans l’île sœur. Ainsi, 85 personnes sont décédées durant la semaine à Maurice.

Parmi ces personnes décédées, 20 avaient moins de 60 ans, et 65 de plus de 60 ans. 69 personnes présentaient des comorbidités, 16 n’en présentaient pas. Enfin, 49 personnes décédées n’étaient pas vaccinées, 36 l’étaient, indique Kailesh Jagutpal.

1 277 cas Covid en une semaine, dont 22 cas importés

1 277 nouveaux cas Covid ont également été confirmés, dont 22 cas importés, sur 10 209 tests PCR effectués. Les cas importés sont des passagers, tous asymptomatiques. Le ministre a précisé que tous les cas importés ne sont pas des problèmes, depuis le début. A Rodrigues, il y a 2 cas importés, des passagers placés en quarantaine. Au total, 1 476 cas actuellement actifs à Maurice, répartis dans les centres de santé ou isolés.

A l’hôpital ENT, 49 patients sont pris en charge. Neuf d’entre eux sont placés sous respirateur artificiel, dont 6 sont vaccinés. 28 patients sont sous oxygène, dont 16 vaccinés et 11 pas. Enfin, 12 patients sont sous observation. Les hôpitaux régionaux comptent 503 admis, testés positifs au Covid et placés en salle d’isolement.

Une situation qui pourrait durer

Nous allons rester un moment dans cette situation, nous l’avons vu avec d’autres pays, nous passons par cette phase critique ", a avoué le ministre de la Santé. Les autorités s’attendent " à ce que le nombre de décès diminue, mais là avec le nombre de cas dans les hôpitaux ", ce n’est pas pour tout de suite, écrit l’express.mu.

A partir du lundi 22 novembre, une dose de rappel, la "booster dose", de vaccin Pfizer sera faite au personnel de santé, publique et privée, les malades vulnérables et les femmes enceintes. Le ministre a également indiqué que la vaccination au Pfizer des 15-17 ans va se poursuivre. Elle ne sera plus limitée aux scolaires.

Les Réunionnais appelés à limiter leurs déplacements

Une situation sanitaire dégradée, qui pousse les autorités réunionnaises à appeler la population à la prudence à l’approche des vacances de fin d’année. A La Réunion la situation épidémique se dégrade aussi depuis plusieurs semaines, depuis le 23 octobre.  

Invité de Réunion la 1ère, mercredi 17 novembre, le directeur de cabinet du préfet de La Réunion a déclaré : « il convient peut-être de limiter ses déplacements et de veiller à respecter les mesures barrières à La Réunion pour que la situation soit sous contrôle et qu’on passe tous de bonnes vacances ».

Test PCR obligatoire à destination de La Réunion

L’île Maurice est jusqu’à présent classé orange par les autorités françaises. Depuis le début de semaine, lundi 15 novembre, tous les voyageurs empruntant des vols régionaux à destination de La Réunion, depuis Maurice compris, doivent justifier d’un test PCR négatif pour embarquer, qu’ils soient vaccinés ou non. Un test à l’arrivée sera également pratiqué.

En cas de classement en zone rouge, d’autres mesures supplémentaires seront mises en place pour veiller à limiter strictement les déplacements depuis l’île Maurice vers La Réunion " a ajouté Ottman Zaïr.