Covid : le préfet n'exclut pas un retour du couvre-feu

coronavirus
Jacques Billant, préfet de La Réunion.
"Au regard de la situation, je vais demander au gouvernement de me confier des pouvoirs accrus" a déclaré Jacques Billant en précisant qu'il envisage de "remettre en place le couvre-feu". ©Imaz Press
Tension au sein des services de réanimation. Recrudescence du taux d'incidence. La situation sanitaire de La Réunion est préoccupante selon Jacques Billant. Le préfet entend demander au gouvernement de valider le retour de mesures plus restrictives, comme la restauration d'un couvre-feu.

Les derniers chiffres liés à la crise Covid à La Réunion sont inquiétants selon Jacques Billant. Dans un entretien, le préfet de La Réunion parle de "zone de danger" en évoquant l'augmentation du nombre de personnes testées positives au Covid : 1000 par semaine. "La situation est préoccupante car le taux d'occupation des lits en réanimation atteint aujourd'hui 90%" a déclaré le préfet.  

"Au regard de la situation, je vais demander au gouvernement de me confier des pouvoirs accrus" a-t-il confié en précisant qu'il envisage de "remettre en place le couvre-feu". La mesure a été levée dans l'île en même temps que la fin de l'état d'urgence sur le plan national. mais le représentant de l'Etat estime que la situation spécifique de la Réunion exige que des mesures plus trictes soient de nouveau en vigueur. 

Mardi prochain, lors du conseil des ministres où sera débattu la question d'un projet de loi portant sur la vaccination obligatoire des personnels de santé, un point spécifique sera dédié à la situation sanitaire dans l'île. 

Si les conditions continuent à se dégrader, nous agirons en conséquences

Jacques Billant, préfet de La Réunion

 

"Le variant indien a commencé à circuler à La Réunion et si les conditions épidémiques continuent à se dégrader, nous agirons en conséquences" a précisé Jacques Billant. Pour lui, "seule une couverture vaccinale à hauteur de 80% de la population pourra permettre une immunité efficace"

Il continue à dire que "seules les personnes vaccinées pourront voyager, ou celles disposant de motifs impérieux". Il a martelé que ces motifs impérieux "ne seront ni levés, ni allégés".      

Covid : Jacques Billant, préfet de La Réunion, envisage le retour du couvre-feu

L'arrêté préfectoral en cours s'étend jusqu'au 21 juillet prochain. Il sera reconduit en l’état, voire renforcé. 

Un ajustement qui sera pris, certainement, dans le courant de la semaine prochaine.