Crise Covid : les compagnies Corsair et Air Austral veulent mutualiser leurs moyens

transports
Air Austral
©Air Austral
Face aux conséquences de la crise du coronavirus sur le secteur aérien, les compagnies Corsair et Air Austral annoncent qu'elles souhaitent lancer un projet de coopération commerciale sur les vols entre la France métropolitaine et l'océan Indien.

Face aux conséquences de la crise Covid sur le secteur aérien, les compagnies Corsair et Air Austral ont décidé d'engager des discussions afin de conclure un accord de coopération commerciale pour les vols entre la France métropolitaine et l'océan Indien, apprend-on ce mardi 17 août dans un communiqué.

"Ce projet d’envergure permettra le déploiement d’une offre de services enrichie au bénéfice des passagers de l’océan Indien, tout en améliorant la rentabilité économique des opérations grâce à la mise en commun de moyens et mise en oeuvre de synergies", indiquent les deux compagnies.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

 

Des offres et des services mutualisés

Air Austral et Corsair veulent "développer une offre qui sera de nature à générer des avantages et bénéfices pour les clients" : programme de vols renforcé, choix élargi et diversifié (accès aux deux aéroports parisiens, diversité de créneaux horaires de départ et d’arrivée), connexions plus riches grâce aux réseaux cumulés des deux compagnies, offre tarifaire élargie et plus compétitive, et également une offre Fret améliorée.

"Grâce au très fort ancrage régional de la compagnie réunionnaise Air Austral et à l'implantation historique de la compagnie Corsair dans les territoires ultramarins, ce projet majeur va contribuer très significativement, à renforcer la connectivité".

Le personnel et l'autorité de la concurrence consultés préalablement

S'il est question des DOM, il est aussi question des autres destinations desservies par les deux compagnies, le Canada, l'Afrique, ou encore les destinations internationales de l’océan Indien : Maurice, Madagascar, Les Seychelles et Les Comores.

"Ce projet de coopération commerciale, préserve l’identité et l’indépendance des deux compagnies", soulignent encore les deux organisations. Mais ce projet de coopération commerciale doit d'abord être soumis aux instances représentatives du personnel. Il sera également soumis à l’Autorité de la concurrence.

Regardez la réaction de Vivien Rousseau, représentant du syndicat national des pilotes de ligne d'Air Austral : 

Vivien Rousseau, représentant du syndicat national des pilotes de ligne d'Air Austral réagit