Le CrossFit : nouvelle activité fitness qui a le vent en poupe

sport
CrossFit
©Céline Latchimy Réunion La 1ère
A l’occasion de la journée internationale du droit des femmes qui se déroule ce dimanche 8 mars 2020, la Rédaction de La 1ère vous propose un focus sur une activité sportive des plus tendances pour ces dames : le CrossFit.
 
Le CrossFit est un sport qui combine des exercices d'haltérophilie, de cardio et de gymnastique. L'haltérophilie concerne tout ce qui est charge et poids additionnels comme la barre chargée ou le kettlebell. Ensuite, il y a la catégorie cardio avec tous les exercices qui augmentent la fréquence cardiaque et qui, de fait, élimine les petits bourrelets que certains peuvent trouver disgracieux.
 

Même s'il fait partie des activités les plus intenses, le CrossFit s'adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes.


A la salle CrossFit Sweet Paradise de Saint Paul, les femmes représentent 48% des personnes assistant au cours. Il y a presque autant de représentantes féminines que de la gent masculine. Selon le coach Florent Bénard, le CrossFit est l’une des rares activités où la femme est accompagnée à égale de l’homme durant l’entraînement. Il n’y a pas de distinction entre les sexes, seul le niveau compte. Les exercices sont adaptés à la corpulence et à la morphologie de la personne. A titre d’exemple, une femme pourra soulever un poids plus lourd qu’un homme et inversement en fonction de sa morphologie.
 
CrossFit
6 ©Céline Latchimy Réunion La 1ère
CrossFit
©Céline Latchimy Réunion La 1ère
CrossFit
©Céline Latchimy Réunion La 1ère
CrossFit
©Céline Latchimy Réunion La 1ère
CrossFit
©Céline Latchimy Réunion La 1ère
CrossFit
©Céline Latchimy Réunion La 1ère

Pour les adeptes de CrossFit, tout est question de mental. Il s’agit d’une cohésion où chaque membre du groupe motive les autres, indépendamment qu’il soit homme ou femme.

Les principales intéressées expliquent leur choix de faire du CrossFit car c’est un excellent moyen de se dépasser, de sortir de sa zone de confort et d’éprouver ses limites tout en étant accompagnées dans l’effort par un groupe.

Le reportage de Céline Latchimy et Harini Mardaye :
©reunion