publicité

Outre-mer Politique

rss

Cyrille Hamilcaro recruté à Mayotte

Cyrille Hamilcaro 53 ans, ancien maire de Saint Louis de la Réunion a été recruté comme chargé de mission au  Syndicat intercommunal d'élimination et de valorisation des déchets de Mayotte (SIDEVAM). Sur place, son recrutement en interne pose problème après ses déboires avec la justice.

 

© Reunion1ere
© Reunion1ere
  • Jean-Paul Melade / Andry Rakontondravola
  • Publié le , mis à jour le

Curriculum vitae

Ce sont ses compétences et expériences qui auraient convaincu le président du SIDEVAM à le recruter en contrat temporaire de droit privé. Éducateur, assistant socio-éducatif, attaché territorial chargé des affaires générales, directeur administratif formateurs des élus, l’ancien maire de Saint louis est titulaire d’un DESS « Calculs Économiques et Gestion Locale » et d’un diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé. Cyrille Hamilcaro connaît bien Mayotte, où il se déplaçait régulièrement en tant que consultant. Il a également postulé  à l’Interco Sud de Mayotte.
 

Missions

Cyrille Hamilcaro en poste depuis le 1er octobre a signé au SIDEVAM un contrat de Chargé de mission : il y sera amené à faire le diagnostic des compétences des agents du syndicat, mais aussi à élaborer et proposer des formations internes et externes pour la montée en compétence des agents. Il mettra en place des outils de dynamisation de travail et proposera un organigramme fonctionnel qui répond aux compétences liés au SIDEVAM.
 
Le SIDEVAM Mayotte
© Le SIDEVAM Mayotte


Condamnations 

Mais le recrutement de Cyrille Hamilcaro suscite également des interrogations, car il a une personnalité controversée. Il a été condamné plusieurs fois par la justice. Ses premiers déboires remontent au 18 avril 2007. Alors qu' il est maire de St Louis et conseiller général, il est condamné à de la prison avec sursis et 3 ans d’inéligibilité  pour recel d’escroquerie dans une affaire de terrains agricoles.

En 2012, à 2 ans de prison avec sursis et 5 ans d’inéligibilité dans l’affaire dite « Surgine Fontaine »  qui le contraindra à démissionner en 2014 de ses fonctions de maire quelques semaines après sa victoire aux municipales.

L’ancien maire et conseiller régional de Saint-Louis aura trois autres condamnations pour harcèlement moral, favoritisme et prise illégale d'intérêt.
 

à lire aussi

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play