Décès du gendarme de Ste-Marie : une autopsie demandée

faits divers
Le gendarme doit être autopsié
 En poste depuis 7 ans, le gendarme de Ste-Marie qui a apparemment retourné son arme de service contre lui était âgé de 37 ans. Il était seul à son domicile au moment du drame. La thèse du suicide est privillégiée mais une autopsie doit tout de même être pratiquée ce jeudi 30 juin.
©reunion
Ci dessus le reportage d'Eric Lainé et Philippe Hoareau

La gendarmerie est en deuil. L'un de ses militaires a mis fin à ses jours, hier, en retournant son arme de service contre lui. L'autopsie devrait le confirmer. Le gendarme a agit en l'absence de son jeune enfant et de son épouse partie travailler. Il était en poste dans son île natale depuis 7 ans. Il devait rejoindre sa nouvelle affectation en métropole. Cette perspective a-t'elle joué dans la motivation de son terrible geste ? Hier soir à la brigade de Ste-Marie, les visages étaient sombres et le silence pesant... Les medecins de la cellule d'urgence médico psychologique étaient aux cotés des proches. 


Les Outre-mer en continu
Accéder au live