Dengue: 253 cas enregistrés, la lutte se poursuit malgré l'épidémie de coronavirus

dengue
Dengue
©Ensemble contre les moustiques
La lutte contre l’épidémie de dengue se poursuit avec près de 140 personnes de l’ARS et du SDIS mobilisées chaque jour sur le terrain mais en limitant au maximum les contacts rapprochés avec la population
Du 2 au 8 mars 2020, 253 cas de dengue ont été confirmés, soit plus de 1 200 cas depuis le début de l’année. L’épidémie de dengue se poursuit avec un nombre de cas, de passages aux urgences et d’hospitalisations toujours en augmentation. Des regroupements de cas sont recensés dans 11 communes. 
 

Situation épidémiologique au 17 mars 2020


Sur les deux dernières semaines, 547 cas ont été confirmés dans 21 communes. 72 % des malades recensés résident dans le Sud de l’île, et plus de la moitié dans la commune de Saint-Louis.

°Région Sud 
·Saint-Louis (Plateau Goyaves, Cité Cocos, Quartier Lambert, Pont Neuf, Le Ruisseau et Roches Maigres)
·Etang-Salé (Etang salé les Bains, Etang Salé les Hauts, Les Canots)
·Entre-Deux (Ravine des Citrons,Grand Fond Intérieur, Centre-Ville, Le Bras Long)
·Saint-Pierre (Ste Céline, Terre Sainte, Concession)
·Saint-Philippe (Basse Vallée)

°Région Ouest 
·Saint-Paul (La Plaine, Trou d’Eau)
·Trois-Bassins (Grande Ravine, Souris Blanche)
·La Possession (St Laurent)
·Saint-Leu (Grand Fond, Stella, Butor)

°Région Nord-Est 
·Saint-André (Lotissement Satec, Grand Canal, Les Manguiers)
·Sainte-Marie (Grande Montée)
·Saint-Benoit (Boubier, Butor)
 

La lutte contre la dengue continue dans le contexte du coronavirus


La lutte contre l’épidémie de dengue se poursuit avec près de 140 personnes de l’ARS et du SDIS mobilisées chaque jour sur le terrain, en intervention autour des lieux fréquentés par les personnes touchées. Avec l’identification des premiers cas de coronavirus sur l’île, les protocoles d’intervention des équipes de la lutte anti-vectorielle et des personnels pompiers ont été adaptés et sécurisés au regard du risque de propagation du coronavirus : toutes les interventions sont maintenues au vu du nombre actuel de cas détectés, mais en limitant au maximum les contacts rapprochés avec la population, notamment par des temps d’échanges les plus courts possibles sur le terrain et dans le respect d’une distance de sécurité d’au moins un mètre entre deux personnes.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live