Dengue : 4 personnes de 30 à 45 ans sont décédées de formes sévères en 10 jours

dengue
dengue démoustication
©IPR

En 10 jours, 4 personnes, âgées de 30 à 45 ans, sont décédées de formes sévères de la dengue. Les autorités sanitaires alertent la population, tous les âges peuvent être touchés. Elles appellent à une vigilance maximale au 4ème jour des symptômes.

Un appel à la vigilance pour la dengue "hémorragique" avait déjà été lancé par le corps médical la semaine dernière. Cette fois, les autorités sanitaires alertent la population contre plusieurs formes sévères de la dengue.

Elles sont en en effet en augmentation de 22% sur la semaine dernière, une première à La Réunion. Des syndromes de choc de dengue et de myocardites, à savoir des atteintes du muscle cardiaque ont été observés.

Trois décès et 1 686 nouveaux cas ont été confirmés du 19 au 25 avril, confirmant une accélération de l’épidémie de dengue dans le département.

Une situation alarmante

La situation devient plus alarmante ces dernières semaines. Alors que ces 4 dernières années, les décès liés à la dengue survenaient chez des personnes âgées ou souffrant de comorbidités, désormais tout le monde peut être concerné, explique le Professeur Xavier Deparis, directeur de la veille et sécurité sanitaire à l’Agence Régionale de Santé de La Réunion.

Sur les 10 derniers jours, les autorités ont enregistré 4 décès directement liés à la sévérité du virus, survenus chez des personnes âgées de 30 à 45 ans. Les formes sévères développées dans ces cas sont connues ailleurs dans le monde. Deux patients ont développé des syndromes de choc de dengue et deux des myocardites.

Choc de dengue et myocardites en augmentation

La forme sévère la plus fréquente, appelée dengue grave, est le choc de dengue. Le système vasculaire devient plus perméable, ce qui entraîne une fuite du plasma sanguin. La tension artérielle baisse alors brutalement, pouvant engager le pronostic vital. Dernièrement, ce type de forme sévère est en augmentation, tout comme les myocardites.

Cette autre forme est une atteinte du muscle du cœur, qui est une des complications la plus grave de la maladie. Elle survient généralement entre le 3ème et le 8ème jour après le début des signes. Elle entraîne une forte diminution de la pression artérielle, accompagnée d’agitation, de pâleur et de perte de conscience, pouvant, là-aussi, engagé le pronostic vital. Le muscle du cœur peut s’arrêter et provoquer la mort. Des signes digestifs ou une sensation de mal-être peuvent survenir avant.

D’autres formes sévères de la dengue existent et peuvent toucher le foie, le cerveau ou encore le cœur. Les autorités sanitaires préviennent qu’il n’y a pas d’âge pour les formes sévères. Elles peuvent toucher les nourrissons, les enfants et les adultes.

Des formes sévères en deux temps

Une personne atteinte de la dengue va d’abord ressentir des symptômes tels qu’une forte fièvre, des frissons, des maux de tête, des nausées, des vomissements, des douleurs articulaires et musculaires de façon inconstante ou encore une éruption cutanée. Vers le 5ème jour des symptômes, des saignements de gencives ou du nez peuvent se manifester.

L’évolution de la maladie est le plus souvent favorable au bout de quelques jours. Attention cependant quand la fièvre tombe, cela ne signifie pas forcément que la maladie est terminée. Les formes sévères peuvent apparaître à ce moment-là.

Les autorités sanitaires recommandent donc une grande vigilance au 4eme jour, quand la température commence à tomber.

Vigilance maximale au 4ème jour des symptômes

Dès les premiers symptômes évocateurs de la dengue, il est demandé de consulter immédiatement un médecin ou de se rendre à l’hôpital. Du fait des différentes évolutions possibles de la maladie, une vigilance maximale est recommandée au 4ème jour des symptômes, quand la fièvre commence à tomber, surtout si la personne se sent "patraque". La période critique est comprise entre le 3ème et le 8ème jour après le début des signes.

Dans 30% à 50% des cas, la dengue peut être asymptomatique. Chez les personnes infectées, l’incubation dure en moyenne 4 à 7 jours, mais dès l’apparition de symptômes, les autorités sanitaires recommandent de consulter immédiatement un médecin. La maladie peut durer entre 3 à 14 jours.