Des voyageurs arrivant à La Réunion écopent de 135 euros d’amende pour non-respect du motif impérieux

coronavirus
Des voyageurs arrivant à La Réunion écopent de 135 euros d’amende pour non-respect du motif impérieux
Des voyageurs arrivant à La Réunion écopent de 135 euros d’amende pour non-respect du motif impérieux. ©Police Nationale

Ce vendredi 29 janvier, les policiers de la Police aux Frontières ont verbalisé des passagers à leur arrivée à La Réunion. Ces derniers ont écopé d’une amende de 135 euros pour non-respect des motifs impérieux destinés à protéger l’île du Covid-19.

Les policiers de la Police aux Frontières ont contrôlé des passagers arrivant à La Réunion, ce vendredi 29 janvier, à l’aéroport Roland Garros.

Depuis hier, jeudi 28 janvier, les voyageurs à destination et au départ de notre île doivent justifier d’un motif impérieux imposé par le préfet. L’objectif est de protéger l’île du Covid-19 et de ses variants, notamment le variant sud-africain.

 

Des amendes de 135 euros

Ce matin, les policiers de la PAF ont contrôlé l’ensemble des passagers d’un vol en provenance de Paris. Plusieurs voyageurs ont écopé d’une amende de 135 euros pour non-respect de l’arrêté préfectoral.

La police nationale prévient que "cette opération sera renouvelée dans les prochains jours".

Cliquez ici pour retrouver notre article détaillé sur les motifs impérieux.