Détenues et personnel du centre pénitentiaire de Domenjod ont été testés

coronavirus
Prison Centre pénitentiaire de Domenjod
©IPR

26 détenues et 90 personnels pénitentiaires se sont soumis à un test de dépistage depuis le début de semaine. Outre les opérations de dépistage, les mesures sanitaires ont été renforcées. La direction a activé le niveau 4 de son protocole sanitaire.

Après la contamination de trois agents en quelques jours, de mesures spécifiques ont été mises en place au sein du centre pénitentiaire de Domenjod à Saint-Denis. Une opération de dépistage a été déclenchée.

Des opérations de dépistage pour les détenues et le personnel

Dès lundi 1er février, les détenues du quartier des femmes ont donc été testées. 26 des 30 femmes incarcérées dans ce quartier ont accepté de se soumettre au dépistage. Les résultats sont tous revenus négatifs. Un soulagement pour les détenues mais aussi le personnel pénitentiaire. La contamination au sein du centre pénitentiaire de Domenjod a débuté dans le quartier des femmes.

Ce mercredi 3 février, une opération était organisée à destination du personnel pénitentiaire. 90 personnes sont ainsi venues se faire tester. Les autres qui souhaiteraient faire de même et qui ‘ont pu y participer, pourront le faire dans les centre de dépistage du département.

Le niveau 4 du protocole sanitaire activé

Suite à la contamination de plusieurs agents, demande a été faite auprès de la direction de renforcer les mesures sanitaire. Le niveau 4 du protocole sanitaire a été activé, c’est le plus élevé. Des kits d’hygiène pour les espaces partagés du personnel ont été distribués et des masques chirurgicaux le sont aussi aux détenus.

Les règles ont changé. Chaque détenu doit désormais être muni d’un masque chirurgical à la sortie de sa cellule, les activités socio-culturelles sont interrompues et l’école se fait en distanciel. Le sport en extérieur est, lui, maintenu, tout comme les parloirs avec des systèmes de protection.

Les flux de linge ne sont plus possible en revanche, ainsi que les transferts de détenus vers les autres établissements du département. Enfin, une quatorzaine est appliquée aux détenus arrivant dans l’établissement.

Une campagne de vaccination à venir

Une campagne de vaccination au sein de l’établissement pénitentiaire n’est pas exclue. C’est ce qu’assurait la directrice de l’Agence Régionale de Santé de La Réunion en début de semaine.

" Ce sera à voir avec le médecin présent sur place, le médecin du CHU qui est référent, avec les critères habituels pour vérifier que les personnes ne seront pas contre-indiquées à la vaccination "

Martine Ladoucette, directrice de l’ARS Réunion

 

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, moins d’une vingtaine de personnes ont été testées positives au Covid au sein de la prison de Domenjod.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live