Deux nouveaux centres de dépistage pour faire face à la flambée épidémique de Covid-19 à La Réunion

coronavirus
Coronavirus opération dépistage cluster grand ilet salazie 150221
©Laurent Figon
Pour renforcer le dépistage du Covid-19 face à la flambée épidémique à La Réunion, deux nouveaux centres ouvrent leurs portes, lundi 10 janvier. L'un est de retour à la Nordev, à Saint-Denis, et l'autre à la Saline Les Hauts.

La Réunion fait face à une vague de contamination au Covid-19 sans précédent. Des centaines de personnes ont patienté des heures ce week-end pour se faire tester dans les laboratoires et les pharmacies de l'île. Jamais le nombre de tests pratiqués n'a été aussi élevé à La Réunion.

Renforcer dépistage et vaccination

Afin de renforcer ce dépistage, dès demain, lundi 10 janvier, deux nouveaux centres ouvrent leurs portes. L'un est de retour à la Nordev, à Saint-Denis, et l'autre à la Saline Les Hauts. A Saint-Denis, il sera ouvert du lundi au samedi 8h-13h30, et à la Saline-les-Hauts, du lundi au vendredi 8h-13h30.

 

L'Agence Régionale de Santé va aussi augmenter les capacités de vaccination dans les centres avec une réouverture le dimanche matin, à partir du dimanche 16 janvier.

Taux d'incidence record et tension hospitalière

Mardi prochain, l'Agence Régionale de Santé publiera les derniers chiffres de l'épidémie dans l'île. Vendredi déjà, elle a annoncé 13 000 nouveaux cas en sept jours et un taux d'incidence de 1600 pour 100 000 habitants. La tension hospitalière est "extrême" avec 90 % des lits de réanimation occupés. Un plan blanc est actuellement à l'étude au niveau du CHU de La Réunion.

Vers de nouvelles mesures ?

Le Département est en état d'urgence sanitaire pour faire face à la présence des deux variants : Delta et Omicron. Actuellement, un couvre-feu est en vigueur de 21 heures à 5 heures, jusqu'au 23 janvier prochain.

Le préfet de La Réunion avait expliqué qu'il attendrait une à deux semaines pour en mesurer les effets avant de prendre d'autres éventuelles mesures. Jacques Billant pourrait limiter les déplacements à un certain nombre de kilomètres, ou décider d’instaurer un nouveau confinement. Mercredi, il a échangé avec les maires de l’île lors d'une réunion hebdomadaire. Le préfet a fait savoir qu’aucune nouvelle mesure de freinage n'était envisagée à ce stade. Pour autant, la piste d'un nouveau confinement a été longuement étudiée.

Attendus mardi prochain, les chiffres de l'épidémie devraient être déterminants.