Disparition de Brigitte Ligney : après un dernier week-end, les recherches reprendront l'année prochaine

disparition
Dernières recherches de l'année pour tenter de retrouver Brigitte Ligney
©Philippe Seychelles
Une nouvelle session de recherches était organisée en fin de semaine pour tenter de retrouver le corps de la randonneuse de 63 ans, disparue le 26 juillet dernier. Plusieurs bénévoles se sont ainsi donné rendez-vous du jeudi 16 au samedi 18 décembre.

Partis ce jeudi 16 décembre pour une expédition de trois jours, plusieurs bénévoles ne perdent pas espoir de retrouver le corps de Brigitte Ligney. Un espoir pour la famille de la victime avant tout.

Une équipe de cordistes et des marcheurs confirmés mobilisés

C’est à l’initiative d’Alain Bertil, qui coordonne les recherches de la randonneuse depuis sa disparition le 26 juillet 2021 dans la région du Volcan, qu’ils ont souhaité cette fois explorer une zone qui demande des compétences de cordistes pour descendre dans le sentier du Piton de Bert, à la croisée du sentier Jacques Payet.

Dernières recherches de l'année pour tenter de retrouver Brigitte Ligney
©Philippe Seychelles

Une équipe de cordiste a été mobilisée pour effectuer les recherches dans le rempart, et deux équipes de chercheurs dans les bois sur des zones ciblées. Des cordistes aux compétences avérées et des chercheurs étant des marcheurs confirmés bien équipés ont été sollicités. Les équipes étant encadrées par des personnes ayant une connaissance parfaite des lieux à arpenter.

Dernières recherches de l'année pour tenter de retrouver Brigitte Ligney
©Philippe Seychelles

Disparue au niveau du Piton de Bert

Alors qu’elle randonnait avec son compagnon le 26 juillet 2021, Brigitte Ligney a pris de l’avance sur son mari et a disparu dans le brouillard au niveau du Piton de Bert. Son mari avait alors appelé les gendarmes et les recherches avaient rapidement débuté. Sa famille les poursuivra durant trois semaines avec l’aide et le soutien de nombreux Réunionnais.

Reprise des recherches l’année prochaine

Après 5 mois, et la contrainte en juillet d’arrêter les recherches dans le rempart pour cause de mauvais temps, les bénévoles font " une pause pour cette année " et reprendront les recherches l’année prochaine, annoncent-ils.