Disparition de Brigitte Ligney : la famille de la randonneuse disparue poursuit les recherches avec le soutien des Réunionnais

disparition
Une trentaine de personne est venue pour la battue ( Brigitte Ligney )
©Harini Mardaye
La famille de Brigitte Ligney poursuit les recherches et peut compter sur le soutien de nombreux Réunionnais, dont des traileurs expérimentés. Originaire du Doubs, la randonneuse est portée disparue dans la région du volcan depuis le 26 juillet.

Il faisait six degrés ce dimanche matin, au Parking Foc-Foc. Depuis bientôt deux semaines, chaque matin à 8h30, ce lieu est un point de rendez-vous.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

La famille de Brigitte Ligney poursuit les recherches au volcan. La randonneuse a disparu depuis deux semaines. Le point ici

 

De là, un périmètre de recherches est établi pour que les proches, les anonymes et les traileurs partent à la recherche du moindre indice pouvant permettre de retrouver la trace de Brigitte Ligney. Ce dimanche, les conditions météos sont mauvaises avec de la pluie et du brouillard. "Un jour de recherches est un jour de peine en plus, c’est dur physiquement et mentalement", commente Bastien Guy, le fils de la randonneuse disparue.

Une trentaine de personne est venue pour la battue ( Brigitte Ligney )
©Harini Mardaye

 

Originaire du Doubs, la randonneuse est portée disparue depuis le 26 juillet dernier. Après plusieurs jours de mobilisation, les gendarmes ont interrompu leurs recherches la semaine dernière, mais la famille de la randonneuse les poursuit dans la région du volcan.

Les secteurs quadrillés durant les recherches sont le sentier Jacques Payet, celui de Basse Vallée, du Tremblet et le secteur entier du plateau en végétation basse aux alentours du Piton Bert.

Brigitte Ligney, 63 ans, est portée disparue depuis le 26 Juillet.
Brigitte Ligney, 63 ans, est portée disparue depuis le 26 Juillet. ©DR

 

Elan de solidarité

Le compagnon et les trois fils de Brigitte Ligney ont le soutien de nombreux volontaires et de traileurs confirmés qui arpentent les sentiers à la recherche de la randonneuse.

"Le fait d’arriver le matin et de trouver du monde au parking Foc-Foc pour nous aider, ça nous permet de tenir, confie Bastien Guy. J’espère vriament qu’on va réussir à retrouver ma mère".

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Direct volcan avec les recherches de Brigitte Ligney

 

"Recherches Brigitte Ligney 974"

Un élan de solidarité a eu lieu pour tenter d’aider cette famille qui a aussi créé une page Facebook « Recherches Brigitte Ligney 974 » pour organiser les battues. Elle regroupe désormais plus d’un millier de membres qui se coordonnent pour plus d’efficacité sur le terrain.

Des anonymes proposent leur aide via un drone, un 4x4 ou encore le prêt d’une case pour la famille. "De nombreux dronistes nous viennent en aide, c'est génial, très précieux, car sans eux, nous serions incapables d'avoir autant de recherches aériennes, explique Bastien, le fils de Brigitte Ligney. Ce matin, nous avons loué un hélicoptère à titre privé, mais le temps n'a permis qu'une heure de survol de la zone". "Nous sommes au 13e jour de recherches, et nous avons réussi à améliorer l'organisation au sol au fil du temps", poursuit-il.

capture FB Brigitte Ligney
©Capture Facebook

 

Disparue depuis 14 jours

Lundi 26 juillet, la randonneuse était partie de Saint-Philippe avec son époux. Ce couple de randonneurs chevronnés voulait faire la boucle du GR R2 au départ de Basse Vallée, sentier Jacques Payet.

Sur les sentiers, elle Brigitte Ligney de l’avance sur son mari, et disparait dans le brouillard au niveau du Piton Bert. Son mari appelle alors les gendarmes. Les mauvaises conditions météo de la semaine dernière ont perturbé les premiers jours de recherche.

Les trois fils de Brigitte Ligney sont arrivés vendredi dernier à La Réunion pour participer aux recherches, jusque-là infructueuses.

Des barres de céréales et une couverture de survie

La randonneuse portait un tee-shirt à manches courtes de couleur jaune de marque CRAFT, une veste à capuche grise, un bermuda de couleur marron/orange, des chaussures de randonnée de couleur turquoise et de marque Millet et un sac à dos jaune. Elle disposait alors de quatre barres de céréales, d’eau et d’une couverture de survie. Les emballages de ses barres de céréales sont recherchés dans les sentiers.

Brigitte Ligney est maire de La Chenalotte, commune située dans le Doubs, à proximité de la frontière suisse. C’est la première fois qu’elle venait à La Réunion.

En cas de renseignements, vous pouvez appeler la gendarmerie de Saint-Philippe au 02-62-37-00-54 ou faire le 17.