Disparition de Mathieu Caizergues : un gendarme du PGHM ayant participé aux recherches assure qu'il n’est pas dans Mafate

disparition
Mathieu Caizergues
Mathieu Caizergues
Un nouveau témoignage cinq ans après la disparition de Mathieu Caizergues. Dans une vidéo du Youtubeur Rafu, un gendarme du PGHM ayant participé aux recherches, assure que Mathieu Caizergues n’est pas dans Mafate.

Ce nouveau témoignage permettra-t-il de relancer l’enquête ? Un nouveau témoignage est publié sur les réseaux sociaux, cinq ans après la disparition de Mathieu Caizergues.

Dans une vidéo du Youtubeur Rafu qui revient sur les "Histoires Vraies Incroyables", un gendarme du PGHM ayant participé aux recherches, assure que Mathieu Caizergues n’est pas dans Mafate.  

Retrouvez la vidéo intégrale de Rafu ci-dessous :

Disparu depuis cinq ans

Pourtant, ce gendarme mobile de 24 ans a disparu le 23 juin 2017, alors qu’il était en randonnée pour la première fois, dans le cirque, avec un autre gendarme et le mari d’une collègue. Il s’est volatilisé sur le chemin du retour entre Roche-Plate et le sommet du Maïdo où il devait rejoindre ses deux collègues de marche.  

Certain "à 99,99% qu’il n’est pas dans Mafate"  

Fin juin 2017, Christophe Grange, gendarme au PGHM à La Réunion, est en charge des recherches sur la première semaine de la disparition de Mathieur Caizergues.

"Je garde une marge d’erreur, car on est pas à l’abri d’être passé à côté de quelque chose, mais je dirais à 99,99% que Mathieu n’était pas dans ce secteur là (de Mafate, ndlr), assure Christophe Grange.

Retrouvez ici un extrait du témoignage de Christophe Grange :

Christophe Grange : nouvel élément sur la disparition de Mathieu Caizergues

S’il avait été là, on l’aurait trouvé. Peut-être qu’il est sorti (de Mafate, ndlr), qu’il a poursuivi ailleurs, j’en sais rien, on a pas d’information sur ça et je n’étais pas en charge de l’enquête. Mais du point de vue du secours en montagne, je pense pas qu’il soit là.

Christophe Grange

Et le téléphone de Mathieu ?  

Mathieu Caizergues est porté disparu depuis bientôt cinq ans. Sa mère, Delphine Caizergues, ne cesse de se battre pour obtenir la vérité sur la disparition de son fils.

"Ça confirme ce que l’on dit depuis les premiers jours, à savoir que Mathieu ne se trouve pas dans le cirque de Mafate", assure sur Réunion La 1ère, Delphine Caizergues qui espère que "l’enquête soit relancée avec ce témoignage".

"On arrive au bout de cette enquête et on est en droit de savoir. L’affaire piétine, poursuit-elle. Depuis cinq ans, nous nous battons pour que des actes soient réalisés, comme voir si le téléphone de Mathieu a été réactivé pour savoir où il pouvait se trouver".

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Témoignage de Delphine Caizergues, mère de Mathieu Caizergues disparu

Avec l’analyse du téléphone, Delphine Caizergues espère en savoir plus sur le selfie que son fils lui a envoyé juste avant sa disparition. Il avait une bosse sur la tête et avait écrit "je ne me suis pas raté".

Analyser son téléphone nous permettrait de savoir dans quelles conditions a été pris ce selfie qui nous interpelle depuis le début.

Delphine Caizergues 

Aucun corps retrouvé

Le corps de Mathieu Caizergues n’a jamais été retrouvé, malgré le déploiement d’importants moyens de recherches dans les jours qui ont suivi sa disparition.

Deux mois plus tard, en septembre, sa disparition est relancée par le témoignage d'une famille qui l'aurait aperçu dans le sud de l'île. Le gendarme serait venu demander de l'eau à une habitante de Saint-Joseph. Par la suite, des témoignages se succèdent et le doute s'installe.

Aujourd’hui, le mystère reste entier. Le 23 juin 2018, soit un an après la disparition de Mathieu Caizergues, le parquet de Saint-Denis considère que le gendarme est officiellement décédé. Après douze mois de recherche, la justice et les enquêteurs sont obligés d'admettre qu'ils n'ont pas la moindre piste à exploiter. 

Deux mises en examen

Les deux hommes qui l’accompagnaient lors de cette randonnée ont été mis en examen dans cette affaire pour non-assistance à personne en danger.

L'un d'eux avait expliqué lors de sa garde à vue avoir reçu un appel de Mathieu Caizergues avant de quitter le Maïdo. Celui-ci lui aurait dit que tout allait bien.Ils se seraient inquiétés dans la soirée, constatant qu'il n'était pas rentré. 

Les deux hommes ont indiqué n'avoir pu prévenir les secours rapidement, car leurs batteries de téléphone portable étaient déchargées. Il s'est passé trois heures entre le moment de la disparition et l'appel aux secours.

La famille ne croit pas à une chute

Le groupement de gendarmerie de La Réunion a multiplié les recherches. Hélicoptère, drones et équipes cynophiles ont quadrillé le terrain ces dernières années sans obtenir le moindre résultat. Certes, le sentier qui permet de descendre du Maïdo où d'y monter est abrupt, mais il est également très fréquenté.

Il n'est pas rare que des marcheurs retrouvent des lunettes ou un sac qui aurait échappé des mains d'un marcheur. Cette disparition inexplicable a entretenu l'espoir chez les proches du gendarme. Mais en l’absence de corps, la famille de Mathieu Caizergues ne peut se résoudre à la thèse de la chute.

Avoir des réponses

"Une piste criminelle a été envisagée par la cellule anti criminalité de pontoise, mais n’a pas été approfondie par la gendarmerie de La Réunion et on se demande pourquoi, interroge Delphine Caizergues. 

On voudrait que tout soit fait avant le procès pour avoir nos réponses et pour que les deux personnes qui accompagnaient Mathieu ce jour-là, si elles sont coupables d’actes criminels, soient punies pour cela.

Delphine Caizergues

Avec ce témoignage, la mère de Mathieu Caizergues attend une relance de l’enquête. "Peut-être que la nouvelle juge en place pourra nous aider à avoir les réponses que l’on mérite et qu’elle prendra en main ce dossier", conclût avec tristesse Delphine Caizergues.