Échange tendu entre Annick Girardin et le président de la Confédération nationale du logement

politique
Echange tendu entre Annick Girardin et le président de la Confédération nationale du logement
Echange tendu entre Annick Girardin et le président de la Confédération nationale du logement. ©REUNION LA 1ERE
Un échange tendu a eu lieu, jeudi 25 octobre, entre la ministre des Outre-mer en visite à La Réunion et Erick Fontaine, le président de la Confédération nationale du logement. En désaccord sur la question du logement, les deux interlocuteurs se sont exprimés avec détermination.
Au premier jour de sa visite à La Réunion, Annick Girardin a eu un échange tendu avec Erick Fontaine, le président de la Confédération nationale du logement.

"Comment voulez-vous que des locataires qui ne bénéficient plus d’allocations logement et qui sont dans des logements sociaux, puissent acheter des logements sociaux ?, interroge Erick Fontaine, défenseur des locataires, face à Annick Girardin. On fait une chose et son contraire". "Ce que je regrette avec ce gouvernement, c’est qu’il n’y a pas de visibilité sur du long terme et sur l’accession à la propriété, poursuit-il devant une ministre bien déterminée à lui répondre. Quand vous dites que vous rétablissez 1 000 dossiers d’allocation logement et d’accession à la propriété…" Fin de citation. Erick Fotnaine ne terminera pas sa phrase. Le président de la Confédération nationale du logement est stoppé net par Annick Girardin.

Regardez le reportage de Rahabia Issa et Florence Bouchou :  

"Dialogue de sourd"

"Je n’ai pas dit que je rétablissais 1 000 dossiers !" s’exclame la ministre des Outre-mer. "J’ai dit qu’on gérait le stock évalué à 1000 dossiers". Erick Fontaine contredit une nouvelle fois Annick Girardin qui va couper court à cet échange.

"Non, je n’ai pas dit ça, affirme la ministre. Je veux bien échanger avec vous si vous avez la même patience que moi quand je vous écoute". "Je veille à ce que les territoires d’Outre-mer se développent et à ce que les outils soient juridiquement surs pour ces gens", affirme Annick Girardin. "Sur l’APL accession que vous le vouliez ou non, on s’est tous battus ensemble".

Erick Fontaine contredit une nouvelle fois la ministre qui n’est plus décidée à s’étendre sur le sujet du logement. "Ecoutez, donc vous n’avez pas de question pour moi... donc merci !", lâche agacée Annick Girardin qui tourne les talons et poursuit sa visite.

Le président de la Confédération nationale du logement à La Réunion déplore alors un "dialogue de sourd". "Elle a bien parlé de plus de 1000 dossiers pour l’Outre-mer et non pour La Réunion donc on ne sait pas combien de dossiers seront instruits ici, affirme Erick Fontaine. Elle fait des pirouettes, elle n’a jamais défendu l’allocation logement, c’est une évidence".