Eid Moubarak à la communauté musulmane pour la fête du sacrifice

océan indien saint-denis
Prière de l'Eid El-Kébir
La communauté musulmane célèbre l'Eid en commençant par une prière matinale ©Réunion La 1ère
La communauté musulmane de La Réunion célèbre, à partir de ce dimanche 10 juillet, et pendant trois jours, l’Eid El-Kébir, la fête du sacrifice. Un hommage rendu à Abraham qui rappelle aux fidèles l’importance de l’humilité et de la dévotion.

Ils étaient 350 réunis ce matin sur le site de la Pointe au Tampon, autant voire plus sur l’esplanade de Champ-Fleuri. Des fidèles de confession musulmane, venus à l’aube, assister à la prière de l’Eid El-Kébir.

L’Eid c’est la fête (…) un moment de joie, de bonheur et de piété. Se retrouver avec soi-même et avec les autres.

Sofiane

Le reportage de Réunion La 1ère :

Les célébrations de l'Eid El-Kébir débutent par une grande prière à l'aube. Illustration à Champ-Fleuri.

Eid El-Kébir : un moment important dans le calendrier

Si la fête du sacrifice n’est pas l’un des cinq piliers de l’Islam, il n’en demeure pas moins un des moments les plus importants du calendrier avec l’Eid Ul-Fitr. L’Eid El-Kébir marque, en effet, la fin du mois du pèlerinage, le hajj.

C’est un moment important car c’est l’une des deux fêtes annulelles pour les fidèles de la religion musulmane. C’est un moment de partage, de fraternité, de solidarité. 

Nazir

Les fidèles commémorent ainsi le sacrifice d’Abraham qui a accepté le commandement d’Allah qui lui demandait la vie de son fils. Sa foi et sa dévotion ont été récompensées par Dieu qui a envoyé un ange pour sauver l’enfant et lui substituer un animal.

Depuis, un animal, bœuf, mouton, bouc ou encore chameau dans certains pays, sont sacrifiés, après la prière, dans un lieu agréé comme cela est demandé par la France depuis 2016 sous peine d’amende.

Prière Eid El-Kébir
Environ 350 personnes réunies pour la prière de l'Eid au Tampon ©Réunion La 1ère

Après les prières du matin, et le sacrifice, les gens se rendent dans les familles pour célébrer l’Eid El-Kébir. Ensuite, vient le moment du partage avec les voisins, les amis, les nécessiteux. Il est en effet de coutume de donner un tiers de la viande sacrifiée à ceux qui sont dans le besoin.

Un moment pour se pardonner entre nous, oublier les problèmes, donner l’exemplarité entre les bons et corriger les mauvais. C’est ça l’Eid chez les musulmans. 

Fidèle à Champ-Fleuri

Le reportage de Réunion La 1ère :

Eid El Kebir : une fête placée sous le signe du partage

L’Eid El-Kébir : une fête pleine de symbolisme

La commémoration du sacrifice d’Abraham est donc l’un des moments les plus importants pour la communauté musulmane car elle permet aux personnes qui ne se sont pas vue depuis longtemps de se retrouver.

Le sens du sacrifice d’Abraham, pour l'imam Houzeifa Ravate, présent à Champ-Fleuri, c’est "rechercher l’amour d’Allah, l’homme comprend qu’il est sur terre pour adorer son seigneur."

 Toujours selon l'imam Ravate, l’Eid El-Kébir rappelle également "qu’on est sur cette terre un moment et qu’on va repartir." Une parenthèse qui met exergue l’importance de l’entraide, du partage.

Le symbolisme de l’Eid El-Kébir c’est "que l’homme doit rester humble" à travers ce sacrifice.