réunion
info locale

Emmaüs a besoin des dons pour continuer son action

social
Emmaüs
©Danièle Dambreville
Emmaüs Réunion, basé à Saint-Denis et Emmaüs Grand Sud, à Saint-Joseph, ont besoin des donateurs pour fonctionner. Avec la multiplication des bornes de collecte en tout genre, les contributions à leur égard diminuent.
Avant 2012, seul Emmaüs Réunion assurait la collecte des dons sur l’ensemble de l’ile par ses bénévoles et salariés. Depuis, Emmaüs Grand Sud a été créé à Saint-Joseph, pour permettre une plus grande proximité avec la population. Des points de collecte ont ainsi été ouverts à Saint-Philippe, Saint-Joseph et Petite-Ile, et depuis 2014 à Saint-Pierre.
 
Chaque année, l’association collecte près de 10 000 objets, tels que des meubles, vêtements et électroménager. Des objets qui rapportent en moyenne 80 euros pièce.
 
Diminution inquiétante des dons
 
Mais le souci, c’est qu’aujourd’hui une grande partie de ces dons lui échappe. Bernard Grondin, le directeur d’Emmaüs Réunion, craint que les gens ne se détournent de l’association au profit des bornes de collecte et les déchetteries.
 
Or, Emmaüs ne dépend d’aucune subvention, les donateurs étant sa seule source. Alors pour se rapprocher d’eux et ainsi continuer son action, l’association a décidé de procéder à un redécoupage du territoire pour ses collectes. Désormais, Emmaüs Réunion prend en charge l’Est, le Nord et l’Ouest, Emmaüs Grand Sud, le reste.
 
Le message de ses dirigeants est aujourd’hui clair : au lieu de jeter, donnez.
 
Un geste essentiel pour cette association car les dons qui lui sont faits permettent aussi de financer les 4 boutiques de solidarité, le centre d’hébergement et la soixantaine d’emplois créés.
Publicité