Enfant déclaré Covid : harmonisation des règles d’indemnisation des parents

coronavirus
rentrée scolaire masquée coronavirus covid ecole 170820
©Réunion la 1ère
Le ministère du travail annonce, dans un communiqué, l’harmonisation de l’indemnisation des parents d’enfants testés positifs à la Covid-19. En effet, jusqu’à présent, les parents vaccinés étaient moins bien indemnisés que les parents non vaccinés.

Les règles concernant l’indemnisation des parents d’enfants testés positifs à la COVID 19 évoluent indique dans un communiqué le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

Depuis le vendredi 3 septembre, le parent d’un enfant déclaré COVID+ peut bénéficier des indemnités journalières dérogatoires, sans délai de carence, avec un complément employeur, et ce qu’il soit vacciné ou non. Cette indemnisation est ouverte à un seul des deux parents du foyer, lorsqu’il ne peut pas télétravailler.

Dans un premier temps, la plateforme de contact-tracing de l’Assurance-Maladie contactera directement les parents concernés pour leur délivrer un arrêt de travail et les indemnités journalières. Puis, d’ici un mois, les parents concernés pourront bénéficier d’indemnités journalières en déclarant directement leur arrêt de travail sur le téléservice declare.ameli.fr.

Les parents vaccinés étaient moins bien indemnisés que ceux non vaccinés

Selon nos confrères de France Infos, depuis le 22 juillet, une personne ayant un schéma vaccinal complet n’est plus considérée comme cas contact. Une règle qui pénalisait les parents complètement vaccinés.

En effet, ces derniers, lorsque leur enfant était déclaré positif à la Covid, devait demander à leur employeur de les placer en chômage partiel ou poser des jours (congés, RTT, enfants malades ou sans solde). L’arrêt de travail des parents ayant un schéma vaccinal complet n’était pas pris en charge par l’assurance maladie. Seuls les parents non-vaccinés, ou ceux n’ayant reçu qu’une dose de vaccin, étaient alors considérés comme cas-contact et pouvaient prétendre à une prise en charge.

Désormais, l’équilibre est rétabli. Tous les parents, vaccinés ou non, peuvent désormais rester 7 jours auprès de l’enfant testé positif, tout en bénéficiant d’un arrêt maladie sans carence. Le parent en question touchera alors 90% de son revenu, voire 100% en cas d’accords d’entreprise.