Entre contrainte et protection : le masque est désormais obligatoire à l’école dès le CP

éducation
Masques obligatoires dès le CP
©Sophie Person

Le port du masque est obligatoire depuis ce lundi 8 février pour les élèves de primaire. Le préfet de La Réunion renforce les mesures sanitaires face à la circulation du coronavirus, et de ses variants anglais, sud-africain et brésilien dans l’île.

Depuis ce lundi 8 février, il est désormais obligatoire dans tous les établissements de l’île. Jacques Billant, préfet de La Réunion, et Chantal Manès-Bonnisseau, rectrice de l’Académie avaient annoncé mercredi dernier l’obligation du port du masque dès la classe de CP. 72 000 élèves des classes de CP au CM2 sont concernés.

Mesure plutôt bien accueillie

L’entrée en classe des marmailles de primaire se passe à priori sans heurts ce matin. A l’école Albert Montlivet à Sainte-Marie, ils étaient tous masqués.

Baptiste est en CP et porte le masque depuis vendredi dernier : "Ça ne m’a pas trop gêné, j’ai juste un peu enlevé pour respirer" dit le marmaille. Djamila l’a bien conseillé, sa nounou lui parle sans cesse de "l’importance de garder et porter son masque correctement".

Quelques récalcitrants

Si certains portent le masque sans rechigner, d’autres voient la nouvelle mesure comme une forte contrainte. Gabrielle est en CM1, la Dionysienne juge la restriction "ridicule", et assure "rester le plus longtemps possible à la cantine pour ne pas avoir le masque".

Certains parents ont également montré leur réticence face à l’obligation du port du masque en envoyant leurs enfants sans protection. Ils sont sceptiques quant à la pertinence sanitaire du masque chez les enfants. "C’est inutile pour les petits, ils jouent avec" s’afflige Giovanni, père de famille. "C’est désolant, surtout par rapport à la chaleur" ajoute un autre parent.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère:

La rectrice en visite dans une école de Sainte-Marie pour sensibiliser au port du masque obligatoire

 

Une semaine de pédagogie

Pour rassurer et échanger avec les parents inquiets, Chantal Manès-Bonnisseau s’est rendu à l’école Albert Montlivet à Sainte-Marie. La rectrice de l’Académie répond à leurs interrogations en évoquant les directives du Ministère, et les études de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Les chefs d’établissements se montrent également compréhensifs. "Pour aujourd’hui ça passe" tolère le directeur de l’école Lenepveu à Saint-Joseph, à une maman qui voulait faire rentrer sa fille sans le tissu de protection. Ils étaient moins d’une dizaine à ne pas en avoir ce lundi matin. Le chef d’établissement joue l’apaisement, les marmailles ont pu entrer en classe.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère:

Des parents manifestent à Saint-Joseph contre le port du masque à l’école dès le CP

 

Mécontentement des parents d’élèves

"On sacrifie les petits pour conforter la peur des adultes" assène Chrystel Marti, membre du collectif « parents 974 mobilisation ». Des membres du collectif distribuent ce lundi matin des tracts aux enfants et aux parents. « Parents 974 mobilisation » maintient son appel à manifester ce mercredi 10 février devant la Préfecture. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live