Illettrisme : à 74 ans, Marie-Denise est désormais autonome dans sa vie quotidienne

éducation entre-deux
A l’Entre-Deux, semaine contre l’illettrisme, Marie-Denise Dijoux
©Céline Latchimy
Les cases à lire de La Réunion accompagnent les personnes en difficulté avec la lecture et l’écriture. A l’occasion des Journées nationales d’action contre l'illettrisme, les structures de l’île se sont réunies à l’Entre-Deux pour un moment de partage.

Les journées nationales d’action contre l’illettrisme s’achèvent ce week-end. A La Réunion, près de 120 000 personnes sont concernées par ce phénomène. L’illettrisme a de lourdes conséquences : repli sur soi, difficulté à trouver du travail, isolement.

Les cases à lire de toute l’île se sont réunies ce samedi 11 septembre à l’Entre-Deux. Un moment de partage entre les usagers, les bénévoles et ceux qui travaillent dans ces cases. Cette année, la campagne s’est focalisée sur les réussites pour débloquer l’envie d’apprendre.

Apprendre à lire à tout âge

Marie-Denise Dijoux a appris à lire à 71 ans. Jusque-là, elle était une personne illettrée, n’ayant pas pu aller à l’école quand elle était petite. Enfant, elle travaillait pour aider sa maman. Son illettrisme l’a longtemps isolé, mais à 71 ans elle a décidé de changer les choses.

Elle s’est donc rendue dans une case à lire. Durant 3 ans, elle y est venue pour apprendre. Une démarche qui n’a pas toujours été simple, mais depuis, Marie-Denise est autonome dans ses démarches et sa vie quotidienne.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Illettrisme : Marie- Denis a appris à lire à 71 ans grâce aux Cases à lire. ©Réunion la 1ère

Les cases à lire pour accompagner

Le déclic s’est produit naturellement en entendant parler de la structure à l’Entre-Deux. La case à lire propose de nombreuses activités adaptées pour permettre à ses usagers d’apprendre à lire et à écrire.

Ainsi, il y a deux ans, s’est monté le projet de créer un livre de recettes autour des racines telles que le cambar, le songe et le manioc. Une chanson a également été créée autour de ce thème.

A l’Entre-Deux, semaine contre l’illettrisme
©Céline Latchimy