Un Réunionnais de 83 ans remporte la médaille de bronze du concours Lépine 2021

insolite entre-deux
Réunionnais concours Lépine Youssouf Bana
Youssouf Bana a su convaincre le jury du concours Lépine avec son invention du vélo à double transmission ©Facebook Bachil Valy - Mairie de L'Entre-Deux
Youssouf Bana, un Réunionnais de 83 ans installé à L’Entre-Deux, a décroché la médaille de bronze du concours Lépine à Paris pour son invention, un vélo à double transmission qu’on peut faire avancer à la force… des bras !

Du haut de ses 83 ans, Youssouf Bana s’est vu décerner la médaille de bronze pour son invention présentée au jury du Concours Lépine à Paris, à savoir un vélo à double transmission qu’il est possible de faire rouler à la force des bras grâce à un système de manivelle.

Une création qui a mouche lors de cette nouvelle édition du célèbre concours qui se tient au parc des expositions de la porte de Versailles. Le Réunionnais qui fait le voyage depuis L’Entre-Deux a reçu sa distinction aux côtés de 35 autres récipiendaires dans sa catégorie.

Youssouf Bana, créateur du vélo à double à double transmission, et médaille de bronze du Concours Lépine 2021
Youssouf Bana, créateur du vélo à double à double transmission, et médaille de bronze du Concours Lépine 2021 ©Facebook Commune de L'Entre-Deux

Les félicitations du maire de L'Entre-Deux

Une nouvelle saluée par le maire de sa commune Bachil Valy : "Résolument tourné vers un avenir éco-durable, Youssouf Bana affiche sa détermination à contribuer à la préservation de son environnement : à tout âge, il est possible de réaliser ses rêves et d’inventer des moyens de locomotion doux avec la planète".

Alors, comment le Réunionnais a-t-il eu l’idée de son invention ? Il explique avoir eu "un flash" en 2017, "à force de faire du vélo". C’est ainsi que "petit à petit, j’ai refait les croquis et j’ai commencé à voir comment je pouvais faire fonctionner la roue avant par un système de pédalier".

Comment ça marche ?

Les détails de son invention, il les donne lui-même dans cette interview publiée sur les réseaux sociaux par la municipalité de L’Entre-Deux :

Une invention "pour le plaisir"

Si Youssouf Bana explique s'être lancé dans cette aventure "pour le plaisir", il compte bien également commercialiser son "VDT". Cette invention, c'est aussi pour lui une manière, comme il l'explique, "de laisser une trace de (son) passage sur cette planète".