publicité

L'éruption de La Fournaise ne faiblit pas

Les séismes enregistrés, la déformation de la partie sommitale du volcan, sont-ils annonciateurs d'un renforcement de l'éruption ? Possible ! Le débit enregistré dimanche et lundi est constant, 2 à 3 mètres cube.

© IPGP-OVPF
© IPGP-OVPF
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Difficile de savoir combien de temps l'éruption qui a débuté, le samedi 15 septembre 2018 à 4 h 25, va durer. Alors qu'en fin de semaine dernière, le trémor diminuait et aucun signe d'une poursuite de l'activité n'était enregistré par les scientifiques de l'observatoire, tout est bouleversé depuis 48 heures. 
Trois séismes, l'inflation de la partie sommitale, témoignent d'une source de pression à l'aplomb du volcan. Ce paramètre, important, sera à suivre dans les prochains jours, écrivent les volcanologues sur le site de l'OVPF.

L'éruption se poursuit dans les tunnels et a échappé au regard des scientifiques 

Le débit de lave en surface, estimé à partir des éléments recueillis pars les satellites et transmis via la plate-forme HOTVOLC (OPGC – Université Clermont Auvergne), est estimé à 2 m3/s lors des dernières 24 heures. Cependant, les scientifiques de la Plaine-des-Cafres estiment : "l’activité éruptive se déroulant désormais principalement en tunnels de lave, les détections de points chauds qui sont de plus en plus difficiles et par conséquent ces valeurs de débits sous-estimées", en clair, difficile pour ne pas dire impossible de faire un point précis sur l'activité en cours. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play