L’Etat ne fournira pas de masques gratuits dans les établissements scolaires

coronavirus
collège coronavirus élèves
Illustration collège ©IPR
Le gouvernement a tranché. Ce sera aux familles d’équiper leurs enfants en masques dans les établissements scolaires. L’Etat n’en fournira pas gratuitement. La Fédération des associations de parents d’élèves demande à La Région et au Département de prendre le relai.
Qui sera là pour financer les masques portés par nos collégiens et nos lycéens ? Pas l’Etat en tout cas. C’est la décision prise par le gouvernement lors du Conseil de défense sanitaire qui s’est tenu hier. Le ministre de l’Education national Jean-Michel Blanquer avait déjà annoncé la couleur la semaine dernière.

Il avait indiqué que des masques pourraient être fournis gratuitement au cas par cas aux familles en grande difficulté mais que, autrement, il revenait aux parents d’équiper leurs enfants, les masques étant considérés comme des fournitures scolaires, au même titre que les cahiers ou les stylos.

Cela représente pourtant un budget supplémentaire non négligeable pour les familles. Dans l’Hexagone, les élus de plusieurs Conseils régionaux ou départementaux ont pris l’initiative de proposer cette gratuité des masques pour les élèves de leurs territoires. La Fédération réunionnaise des associations de parents d’élèves (Frape) interpelle ainsi nos collectivités locales.
 

Déjà des actions entreprises


C’est le message de Patrick Picardo, secrétaire général de la Frape : "Si l’Etat ne le fait pas de façon globale, il faut qu’il y ait un relai pour les familles qui sont les plus en difficulté. (…) S’il y a une prise de relai du Conseil général ou du conseil régional, ça serait une bonne chose".

S’il n’y a pas d’opération généralisée, on ne peut pas dire pour autant que rien n’a été fait du côté des collectivités. Didier Robert, le président du Conseil régional a annoncé pour sa part la mise à disposition de 100 000 masques pour les lycéens lors de la rentrée scolaire.

Cyrille Melchior, le président du Département, a lui proposé récemment 150 000 masques FFP2 à destination de la communauté éducative, en plus d'une dotation financière pour les opérations de nettoyage, de marquage au sol ou encore de création de points d'eau complémentaires pour le lavage des mains dans les collèges.

Faut-il le rappeler ? Ces masques doivent être régulièrement changés afin d’être réellement efficaces. Les familles doivent ainsi éviter de chercher à faire des économies en faisant porter plusieurs fois le même masque à leurs enfants.


Regardez le reportage de Réunion La 1ère :