L'ex-patron du "Chapiteau" condamné à 50 000 euros d'amende

justice
Le Chapiteau discothèque Monvert les hauts
©Réunion 1ère (Patrick Smith)
Stéphane Lauret, ex-patron de la discothèque "Le Chapiteau" a été condamné à un an de prison avec sursis, 50 000 d'amende et 10 ans d'interdiction de gérer une entreprise. Il a été jugé pour travail dissimulé, banqueroute et abus de biens sociaux.
Le fils du fondateur de la discothèque de Montvert-les-Bas, "Le Chapiteau" a été jugé par le tribunal correctionnel pour des faits qui se sont déroulés entre le 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2016.
Stéphane Lauret était poursuivi pour du travail dissimulé. Il aurait fait travailler dans son établissement 35 personnes de manières illégales, des serveurs, des vigiles, portiers et D'J.
Stéphane Lauret a été également jugé pour avoir prélevé des fonds dans ses sociétés et en avoir fait un usage personnel et il a été poursuivi pour deux banqueroutes, et abus de biens sociaux.
Il a été condamné à 1 an de prison avec sursis, 50 000 euros d'amende et 10 ans d'interdiction de gérer une entreprise.