Face à la propagation du coronavirus, les autorités renforcent les contrôles

coronavirus
Coronavirus Contrôle de police dans un centre commercial de l'Ouest
Les forces de l'ordre étaient présentes ce matin dans plusieurs centre commerciaux de l'île pour s'assurer du respect des mesures anti-Covid ©Willy Thévenin
Les contrôles des forces de l’ordre se multiplient pour s’assurer du respect des mesures anti-Covid. Dans les centres-commerciaux… mais aussi dans les bars qui ont, pour certains déjà, été sanctionnés. Le préfet dit aussi "stop aux rassemblements familiaux ou amicaux" de plus de 6 personnes.
La préfecture le rappelle une fois de plus ce samedi matin : le nombre de cas de Covid-19 continue d’augmenter à La Réunion. "Les chaines de transmission s’établissent lors des évènements familiaux et amicaux, avec plus de 5 000 cas autochtones", soulignent les autorités. Si les rassemblements de plus de six personnes sont interdits dans l’espace public, la préfecture rajoute que cette mesure est également "fortement recommandée dans la sphère privée".

Le préfet Jacques Billant exhorte l’ensemble de la population réunionnaise d’agir de façon responsable et de lutter contre tout relâchement dans l’application des mesures barrière qui constituent l’unique protection efficace contre la Covid-19. Il s’agit, défend-il, de préserver notamment notre système de santé et notre économie des conséquences d’une vague épidémique sans précédent.
 

Respect des gestes barrières dans les espaces publics ET privés


"Plus que jamais, nous devons chacun saisir l’opportunité qui nous est donnée d’éviter le confinement en limitant les rassemblements, en portant le masque et en appliquant strictement la distanciation sociale dans l’espace public comme dans l’espace privé", poursuit-il en lançant encore un "Nou’ batay ansamb".

La préfecture indique ainsi qu’en écho aux mesures réglementant les rassemblements dans l’espace public et l’application obligatoire des protocoles sanitaires, voici les recommandations qui doivent s’appliquer dans l’espace privé :
 
  • Rassemblement de plus de 6 personnes strictement déconseillé
  • Port du masque au sein de la famille élargie
  • Distanciation sociale de 1 mètre appliquée
  • Lavage de main minimum 4 fois par jour
  • Téléchargement de l’application TousAntiCovid

Le spectre du couvre-feu…


Les mesures "barrières", doivent être strictement observées en tout lieu et en toute circonstance, insistent les autorités. "Il est déraisonnable et dangereux d’organiser en ce moment : soirées à domicile, fêtes familiales, mariages, baptêmes….Bien qu’échappant à une interdiction juridique, les fêtes privées doivent cesser : c’est un impératif moral".

Des règles de bon sens qui, si elles ne sont pas appliquées, pourraient concourir à la dégradation de la situation. Si tel était le cas, soulignent encore les autorités, "le préfet n’aura pas d’autres choix que de prononcer le couvre-feu, voir le confinement". Il est donc conseillé de reporter les évènements festifs. Les particuliers sont invités à se rapprocher des prestataires pour étudier les modalités de report proposées.
 

Renforcement des contrôles


Le préfet Jacques Billant en appelle également à la responsabilité des gérants des établissements recevant du public. Le respect des protocoles sanitaires, des jauges, de la distanciation sociale et du port du masque est obligatoire, est-il rappelé.

"Face à la hausse inquiétante du nombre de cas, aucun relâchement n’est acceptable". Comme annoncé la semaine dernière, les forces de l’ordre sont mobilisées pour veiller au respect de ces mesures et verbaliser à chaque fois qu’une infraction est constatée.

Pour rappel, le non-respect des mesures de lutte contre la Covid-19 est sanctionnée par une amende pouvant aller de 135€ à 3 750€ et jusqu’à six mois d’emprisonnement. Le préfet prononcera la fermeture administrative des établissements ne respectant ces mesures.
 

Trois fermetures administratives prononcées


Jusqu’à présent, plus de 350 contrôles ont été réalisés, trois fermetures sont administratives ont été prononcées et cinq autres sont en cours. Plus de 100 verbalisations ont par ailleurs été prononcées.

L'un des établissements fermés se situent au Port. Ses portes resteront fermées pendant dix jours.

Selon nos informations, un bar du carré Cathédrale, à Saint-Denis, a également fait l’objet d’un contrôle dans la nuit de vendredi. Face au non-respect des mesures sanitaires, l’établissement a été fermé sur le champ et les responsables vont se voir signifier prochainement un arrêté de mise en demeure pour se mettre en conformité dans un délai de six heures, sous peine sinon de fermeture administrative. Les policiers ont en effet constaté la présence de plus de 200 personnes sur place, alors que la jauge est limitée à 80.

Des contrôles ont également lieu dans les centres-commerciaux. Vendredi, la police nationale procédait à un contrôle dans une grande-surface de Saint-André. Ce samedi, c’est à Sacré-Cœur qu’une opération était menée. Une autre opération similaire avait également lieu dans un nouveau centre-commercial de Sainte-Marie, avec les gendarmes.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
 
Covid : Contrôle de police dans une grande surface du Port
Les Outre-mer en continu
Accéder au live