Fin de la baisse de l’intensité, l’éruption du Piton de la Fournaise est désormais stable et se poursuit

catastrophes naturelles
volcan 3ème éruption piton de la fournaise, 7 décembre 2020 J1 071220
©IPR
Si une baisse de l’intensité de la 3ème éruption de l’année a été constatée au cours de la journée, elle est désormais constante. L’activité éruptive s’est en effet stabilisée vers 19h. L’éruption se poursuit donc, mais une seule fissure reste active. 
Depuis 19h15, l’intensité du site éruptif a fini de baisser. Le trémor est désormais stable, a indiqué Aline Peltier. La directrice de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise était l’invitée du Journal de Réunion la 1ère.
 
Zoom Aline Peltier, directrice de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise
 

L’intensité se stabilise et est désormais constante

L’éruption présente donc une intensité constante depuis la fin d’après-midi. Elle se poursuit donc. Impossible cependant de dire combien de temps cette 3ème éruption de l’année durera.
 

" On sait qu’il y a du magma en profondeur. Est-ce qu’il va sortir en une seule éruption de longue durée ou en petites éruptions, ça malheureusement… Autant on peut bien anticiper le début d’éruption, il est impossible de prédire une fin d’éruption. Il peut y avoir des fins brutales d’éruption. "

Aline Peltier, directrice de l'OVPF

 

Une seule fissure reste active

Une reconnaissance terrestre a été effectuée au plus après des fissures éruptives au cours de l’après-midi par les scientifiques de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise. Ils ont ainsi pu constater que l’éruption se poursuivait, mais uniquement sur une seule des trois fissures apparues le matin sur le flanc Ouest du volcan.
 
Il s’agit de la fissure la plus haute en altitude. L’activité sur les deux autres fissures avait commencé à s’estomper. D’après les images tournées le soir, il n’y avait plus trop d’activité sur les fissures les plus basses et que l’activité se focalisait en un seul point, indique Aline Peltier.

Cette évolution est typique des éruptions du Piton de la Fournaise, assure la spécialiste, « on a toujours l’ouverture de plusieurs fissures, mais très vite l’activité se focalise en un seul point ». C’est ce qui se passe ce soir, ajoute-t-elle.
 

Un front pluvieux attendu mardi en fin de journée

Pour observer l’éruption, pas de changement depuis ce matin. Les curieux peuvent se rendre au parking Foc-Foc puis emprunter à pieds le sentier du Piton de Bert. L'éruption sera visible au bout de 30 à 45 minutes de marche. Elle est aussi visible depuis le Pas de Bellecombe, mais la vue est bien plus éloignée.

Attention cependant, une dégradation du temps est prévue au cours de la journée du mardi 8 décembre. Météo France annonce en effet l'arrivée d'un front pluvieux pour la fin de journée et la soirée de demain. Les pluies les plus fortes pourraient avoir lieu autour des pentes du volcan. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live