publicité

Football : "Champion du monde, un devoir d’exemplarité" (Hubert Fournier, DTN)

Patron technique du football français, Hubert Fournier est en visite à La Réunion cette semaine. Invité de la matinale sur Réunion La 1ère radio, ce vendredi, il revient sur le nouveau statut des Tricolores, le retour parmi eux de Dimitri Payet, et la pénurie de maillots 2 étoiles.

Patron technique du football français, Hubert Fournier est en visite à La Réunion cette semaine. © Philippe Dornier
© Philippe Dornier Patron technique du football français, Hubert Fournier est en visite à La Réunion cette semaine.
  • Philippe Dornier
  • Publié le
Depuis mardi et jusqu’à samedi, Hubert Fournier effectue sa première visite à La Réunion. Le directeur technique national à la Fédération Française de football se dit « admiratif du travail accompli par les acteurs du football réunionnais ». Parmi ses motifs de satisfaction : « La mixité au sein du pôle Espoirs. C’est une vraie réussite : chaque joueuse qui y passe retourne en métropole dans des structures de haut niveau. »
 
Au lendemain du retour de Dimitri Payet en équipe de France après un an d’absence (2-2 contre l’Islande en amical), Hubert Fournier estime que l’attaquant de l’OM, sans sa blessure, aurait sans doute été sélectionné pour la coupe du monde en Russie, « au vu de sa saison marseillaise plus qu’aboutie. Le sélectionneur lui faisait plutôt confiance. Ca a été une frustration pour lui et pour le peuple réunionnais. »
 

Pas de maillot 2 étoiles pour le DTN…

Sans le St-Philippois, les Bleus ont glané le titre suprême à Moscou. « Au-delà du résultat fantastique, l’équipe a su développer un savoir vivre-ensemble qui doit nous inspirer » se félicite le DTN, évoquant « un enjeu éducatif, social voire civique. En étant champions du monde, ils ont un devoir d’exemplarité, sur lequel on les a sensibilisés. »
 
Signe distinctif de ce nouveau statut : le maillot 2 étoiles. Le polo porté par Hubert Fournier n’en compte pourtant qu’une : « A croire que Nike n’a pas confiance en notre équipe nationale » ironise le patron technique du foot français, dénonçant au passage un « manque de réactivité » de l’équipementier. « Il y a une demande incroyable. Malheureusement, on va créer beaucoup de frustration à l’approche de Noël. »
  1 539 332 703

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play