réunion
info locale

Une forme endémique de leptospirose découverte à Mayotte

océan indien
Leptospirose
©D.R
Les chercheurs de l’institut Pasteur viennent de publier une étude concernant la leptospirose à Mayotte. Ils ont identifié un virus spécifique qu’ils ont baptisé  «Leptospira mayottensis». Cette découverte va faciliter les diagnostics, mais ne change pas les remèdes.
Une nouvelle forme de leptospirose vient d’être découverte à Mayotte. Les chercheurs de l’institut Pasteur viennent de terminer le séquençage ADN du virus. « Il s’agissait bien d’une souche particulière à notre île qui méritait logiquement d’être dénommée : elle s’appelle donc «Leptospira mayottensis» », expliquent les scientifiques dans leur publication rapporte le Journal de Mayotte.

Cette découverte ne change rien concernant le traitement de la maladie, en revanche, les médecins vont pouvoir diagnostiquer le mal dans de meilleurs délais.

La leptospirose est prise très au sérieux sur l’île hippocampe où l’on recense 95 malades depuis le 1er Janvier 2014.
 
Pour mémoire rappelle le JDM, en 2011, l’ARS comptabilisait 171 personnes infectées par ce virus. Un virus qui est transmis à l’homme par l’urine des rats.
Publicité