Fortes pluies : chute de galet à Cilaos, gonflement de la Cascade Niagara et vigilance crue à La Réunion

intempéries
Cascade niagara gonflée fortes pluies sainte-suzanne 110122
La cascade Niagara, à Sainte-Suzannne, gonflée par les fortes pluies. ©Capture d'écran Facebook Jonathan Souprayen Ramaye
La saison des pluies a bel et bien démarré à La Réunion. D’importantes précipitations se sont abattues sur l’île par intermittence ces derniers jours, occasionnant des montées des eaux ou des chutes de pierres.

La Réunion fait face à des épisodes successifs de fortes pluies. Dimanche déjà, la Route du Littoral a dû être basculée sur les voies côté mer pour au moins 48 heures. Elle devrait le rester si les pluies annoncées se produisent à nouveau.

La vigilance fortes pluies et orages a en effet été maintenue pour le Nord et l’Est, la Route du Littorale devrait elle aussi être bien arrosée, a indiqué Météo France.

Les cours d’eau en crue

La vigilance crue est en jaune pour plusieurs cours d’eau. La Rivière des Pluies, la Rivière Saint-Denis, la Rivière des Roches et la Rivière des Marsouins sont concernées.

La prudence est recommandée sur l’ensemble des cours d’eau de l’île. Les autorités rappellent qu’il ne faut pas traverser des radiers encrue.

La cascade Niagara déborde

Avec la crue des cours d’eau, les cascades deviennent spectaculaires comme celle de Niagara à Sainte-Suzanne.

Le bassin Nicole, près du bassin bœuf à Sainte-Suzanne, a aussi offert un impressionnant spectacle ce mardi matin, capté par le drone de Giovanni Ramin.

Un bloc rocheux fini dans un pare-brise à Cilaos

Des pluies moins intenses ont concerné l’ensemble de l’île. Un bloc rocheux s’est détaché de la falaise ce mardi 11 janvier au matin dans le secteur du Petit Serré à Cilaos. Le galet a atterri dans le pare-brise d’une voiture. Aucun blessé n’est heureusement à déplorer.

Bloc rocheux tombé de la falaise route de cilaos pare-brise 110122
©Gaël Hoarau / route de Cilaos

Des travaux de purges de la falaise ont été réalisés à la mi-journée, occasionnant des coupures de la circulation de 45 minutes. Le Route de Salazie n’est, elle non-plus, pas épargnée par les éboulis.