Geekali: rencontre avec Kayané, la championne de jeux vidéo

culture
Kayané, la championne de jeux vidéo, est l'invitée du Geekali ©Geekali
Tout au long du week-end, les fans de pop-culture et de jeux vidéo se retrouvent au Parc des Expositions à la Nordev, à Saint-Denis, pour la 4ème édition du salon Geekali. Parmi les invités, la e-sportive Kayané.

Son truc à elle, c’est la baston ! Et dans l’univers parfois impitoyable et souvent testostéroné des jeux vidéos, Kayané met les préjugés KO : "quand on est une fille et qu’on arrive à des compétitions, il y a des gens qui peuvent se demander qu’est ce qu’on fait là, est-ce qu’on est légitimes, ou pas la copine de… Mais les mentalités changent énormément en ce moment".

Et Kayané sait de quoi elle parle car cela fait plus de vingt ans que la Française participe à des tournois de jeux vidéos de combat.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère :

Kayane, joueuse professionnelle de e-sport. Les jeux vidéos dans la peau

     

Premier tournoi à 9 ans

"Je suis très heureuse d’être là", annonce Kayané tout sourire lorsqu’on lui demande comment elle se sent à La Réunion. Présente tous les jours au salon Geekali, Marie-Laure Norindr, alias Kayané, est une véritable ambassadrice du gaming et rassemble les foules lors de ses démonstrations et dédicaces.

Entrée dans le Guiness des records à 67 reprises pour des podiums en jeux de combat, la e-sportive a touché une manette de jeux pour la première fois à l’âge de 7 ans et rapidement commencé les compétitions. "J’ai commencé les tournois à 9 ans et depuis, je ne cesse de participer à des tournois. Je suis sponsorisée par des grandes marques, ce qui me permet de voyager ans le monde. »

Et donc, d’être dans l’île pour le Geekali où elle transmet sa passion aux jeunes et aux moins jeunes. Mais à 31 ans, et après plus vingt ans de compétition, celle qui se considère comme la "daronne" des jeux vidéos de combat espère bientôt passer le relais. Et pourquoi pas à des jeunes talents péï ?