Gilets Jaunes, barrages, vie chère : qu’en pensent les Réunionnais ? [SONDAGE]

social
mobilisation des gilets jaunes
©Imaz Press
Un mois après le début du mouvement des Gilets Jaunes à La Réunion, quel regard portent les Réunionnais sur cette mobilisation ? Barrages, vie chère, revendications : découvrez notre sondage exclusif IPSOS pour Réunion La 1ère.
Le 17 novembre dernier, le mouvement des Gilets Jaunes faisait son apparition dans l’Hexagone et à La Réunion. Né de la contestation de la hausse des prix des carburants, le mouvement a ensuite dénoncé la vie chère dans l’île, le comportement des élus mais aussi plus largement la politique sociale du gouvernement.

Un mois après, que retenez vous de cette mobilisation sans précédent dans l’île ? Le mouvement, les barrages, les revendications, mais aussi la vie chère, plusieurs questions vous ont été posées par IPSOS pour Réunion La 1ère.

Découvrez les résultats de ces sondages exclusifs ci-dessous :
 
76 % des Réunionnais soutiennent le mouvement national des Gilets Jaunes, selon un sondage Ipsos Océan Indien. 7 % y sont indifférents et 17% des Réunionnais ne le soutiennent pas.


 
Si les Réunionnais sont solidaires sur le fond, ils désapprouvent en revanche la forme puisque 58 % d’entre vous n’approuvent pas les barrages routiers.


 
Quels sont les prix à baisser en priorité ? 73 % des Réunionnais interrogés par IPSOS Océan Indien ont répondu les prix de l’alimentation, puis 15 % du fret, 8 % des loyers, 3 % du carburant et 2 % des billets d’avion.


 
Alors qu’Annick Girardin s’est rendue dans l’île pour tenter de mettre fin à la crise sociale, 45 % des Réunionnais estiment que la ministre des Outre-mer a « plutôt bien » géré la crise. Ils sont 16 % a estimé qu’elle a « très bien » géré la crise. Pour 20% d’entre eux, Annick Girardin a « plutôt mal » géré, 11 % « très mal » et 8 % ne savent pas.


 
Du côté des élus locaux, 67 % des Réunionnais estiment qu’ils ont « très mal » géré la crise sociale et 25 % estiment qu’ils l’ont « plutôt mal » géré.


 
Interrogés sur l’avenir de La Réunion, 39 % des Réunionnais interrogés se disent « plutôt pas optimiste, 28 % « plutôt optimiste », 21 % « pas du tout optimiste », et 6% « tout à fait optimiste ».


 
A la question « seriez vous prêt à participer aux réflexions sur les changements à apporter à La Réunion ? », 41 % des Réunionnais ont répondu « probablement », 39 % « certainement », 9 % « probablement pas », 8 % « ne savent pas » et 4 % « certainement pas ».


 
Autre chiffre : 49 % des personnes interrogées expliquent ne pas du tout faire confiance aux élus réunionnais pour améliorer la situation et 37 % ne leur font « plutôt  pas » confiance.


 
88 % des Réunionnais se disent favorable à l’annulation des taxes sur le carburant. 8% y sont opposés et 4% ne savent pas.


 
Toujours selon un sondage IPSOS Océan Indien, 95 % des Réunionnais sont favorable à l’augmentation des pensions de retraites. Seul 1% y sont opposés et 4 % ne savent pas.


 
80 % des Réunionnais se disent favorable à la réintroduction de l’ISF, l’Impôt de Solidarité sur la Fortune. 13 % ont répondu « je ne sais pas » et 7 % y sont opposés.


 
Selon un sondage IPSOS Océan Indien, 86% de la population de La Réunion est favorable à une réforme de l’octroi de mer. Ils sont 7% à y être opposés et 7% à ne pas savoir.


 
89 % sont favorable à « un homme, un mandat, une fonction », et 6 % y sont opposés.


 
Toujours selon un sondage IPSOS Océan Indien, 90 % sont favorables à une gestion transparente de Pôle Emploi pour les contrats aidés, et 9 % ne savent pas.


 
Enfin, 88 % des personnes interrogées à La réunion se disent favorable à une action contre les monopoles pour plus de concurrence contre 4% qui y sont opposés.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live