réunion
info locale

Grand Raid : une édition 2020 maintenue et des coureurs dubitatifs

trail
Grand Raid 2019
©Ronan Lechat
Alors que l'UMTB et le Grand Raid des Pyrénées viennent d'être annulés en raison du coronavirus. Le comité directeur de la Diagonale des fous confirme le maitien de l'édition 2020. Son président se veut optimiste et espère que la situation sanitaire se sera améliorée d'ici le mois d'octobre. 
Le Grand Raid des Pyrénées, l'Ultra trail du Mont-Blanc et tant d'autres courses majeures de trail annulées ces derniers jours, en raison de l'épidémie de coronavirus. Tous les regards sont désormais braqués sur la mythique course du Grand Raid qui devrait avoir lieu du 15 au 18 octobre.
  

" il n'a jamais été question de renoncer à notre vocation "

Son maintien a déjà été confirmé par Robert Chicaud, président de l'association, le 2 mai dernier. Mais ce matin, le comité directeur du Grand Raid s'est à nouveau réuni et a réitéré son ambition. 
" Il n'a jamais été question de renoncer à notre vocation d'organiser quatre épreuves sportives. Le comité directeur s'est prononcé en faveur de la poursuite de leurs organisations " précise Robert Chicaud. Et d'ajouter :
 

Nous ne pouvons qu'être tristes des décisions d'annulation (ndlr. des autres courses) mais le contexte métropolitain me semble êre différent du contexte réunionnais. L'insularité nous a protégée et j'espère que ça va durer jusqu'au mois d'octobre 


Des départs échelonnés dans le temps et l'espace

Le président de l'association du Grand Raid s'attend à ce que des critères lui soient communiqués par la Préfecture pour que les courses se tiennent en toute sécurité. " On s'attend à ce que l'on demande aux compétiteurs, aux bénévoles, au public de prendre un certains nombre de précautions et d'adopter les gestes barrières ". 

Les événements de plus de 5 000 personnes sur le territoire français étant interdits au moins jusqu’en septembre, la course de l' Ultra Trail du Mont-Blanc ne pouvait donc pas se tenir en l'état, cet été. Robert Chicaud, lui se veut plus rassurant et un brin optimiste pour le Grand Raid, " d'ici là, cette contrainte aura disparue. Cela nous permettra d'avoir des départs échelonnées dans le temps et l'espace avec des regroupements de 2 000 à 2 500 personnes, pas plus ". 

Regardez les précisions de Robert Chicaud sur Réunion La1ère :
 
Avec la crise santaire du Covid-19, est ce que le Grand Raid aura lieu cette année ? Réponse avec Robert Chicaud ©Réunion la 1ère

 


Des coureurs dubitatifs

Plusieurs coureurs du team "Salomon" s'interrogent sur ce maintien de la Diagonale des Fous. A commencer par Jean-Maurice Henry, " se lancer sur un Grand Raid, en sachant que les coureurs n'ont pas couru depuis le début de l'année, c'est les envoyer à l'aventure ".
Le coureur craint la multiplication des blessures dans les sentiers et surtout il ajoute, dans ce contexte sanitaire, "faire venir des gens du monde entier pour une course, personnellement, ce n'est pas une bonne idée ".

Pas de Maxi Race à Annecy, ni de Mont-Blanc ou d'UTRB à Maurice pour Maxime Cazajous, un des favoris. Troisième de la Diagonale des Fous l'année dernière, le coureur pyrénéen espère pouvoir venir en octobre pour participer à sa sixième édition du Grand Raid. 
 

Ma venue à La Réunion [...] va dépendre de l'évolution sanitaire et si on a des garanties de pouvoir voyager sereinement. Pour le moment, on va patienter et continuer à s'entraîner et profiter des sentiers différement.


(Re)voir le reportage de Michelle Bertil et Alix Catherine :
 
Grand Raid maintenu ©Réunion la 1ère

Le Président de l'Association du Grand Raid reste vigilant lui aussi, vigilant quant l'évolution du contexte sanitaire et fera un nouveau point informatif d'ici les mois de juin-juillet.