réunion
info locale

Grand Raid : que s'est-il passé pour Jim Walmsley ?

trail
20171021 Jim Walmsley
©Myke Hermsmeyer
Alors que Benoît Girondel a passé la ligne d’arrivée de la Diagonale des Fous à 23h53, ce vendredi 20 octobre 2017, l’un des favoris de la course, l’américain Jim Walmsley a été contraint d’abandonner à Sans Souci. Retour sur son parcours dans la course.
Il était l’un des favoris de la Diagonale des Fous 2017. Jim Walmsley, élu Meilleur Ultra-runner en 2016 suite à ses 11 courses, 9 victoires et 5 records, a démarré le Grand Raid sans grande préparation suite à sa participation à l’UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc). Pari fou pour l'américain de 27 ans, décrocher la première place de cette course en montagne de près de 165 km et 10 000 m de dénivelé. 
Laurent Figon - Frédéric Testa ©reunion


Jim Walmsley commence la course en tête derrière le français Maxime Cazajous jusqu’à prendre la première place au passage de Marla. Cela fait alors près de 10 heures que le traileur est sur les sentiers réunionnais. Il conserve son avance jusqu’au Maïdo Tête Dur avant de pointer à la 5e position à Sans Souci. On comprend que l’américain est en grande difficulté. Il est alors pris en charge par les équipes médicales de la course.
 



Affaibli, l’ultra-traileur abonne la course après 20 heures de parcours et près de 130 km. Comme à l’UTMB 2017, l’américain est confronté à des problèmes d’estomac qui l’empêche de s’alimenter.

C’est en effet l’une de ses plus grandes difficultés. Avec la chaleur et un fort taux d’humidité, Jim Walmsley peine à se nourrir suffisamment pour continuer la course. Avant le départ de la Diagonale des Fous à Saint-Pierre, ce jeudi 19 octobre à 22h00, il se lançait le défi d’essayer de nouvelles choses dans son alimentation pour tenter de décrocher la première place. Malgré cet abandon, l’américain a réussi à remplir l’un de ses objectifs principaux : acquérir de l’expérience avant de se lancer dans d’autres Ultra-trail en 2018. 

Publicité