Grand Raid : une réunion décisive ce vendredi en préfecture

trail
grand raid coureurs attendent le départ de la diagonale des fous à Saint-Pierre
©IPR
Dans un contexte sanitaire difficile, où les événements s’annulent au fur et à mesure, qu’en sera-t-il du Grand Raid le mois prochain ? Les traileurs d’ici et d’ailleurs sont inquiets. L'équipe du Grand Raid doit rencontrer cet après-midi le préfet de la Réunion pour en discuter.
Le Grand Raid sera-t-il maintenu ou annulé ? La question trotte dans les têtes des raideurs, mais pas seulement, depuis plusieurs semaines maintenant. Nombreux sont ceux à espérer une réponse au plus vite, les enjeux sont parfois importants. Une réponse qui pourrait peut-être arriver en fin de journée.
 

Une rencontre prévue dans l’après-midi

Alors que les manifestations culturelles et sportives se font de plus en plus rares, on devrait savoir aujourd'hui, vendredi 4 septembre, si le Grand Raid aura bien lieu du 15 au 18 octobre. La manifestation réunit plus de 6 000 coureurs chaque année.

Cet après-midi, une réunion décisive est prévue entre le Préfet de La Réunion et le comité d'organisation du Grand Raid. Vendredi dernier, l'association du Grand Raid annonçait sur son site internet être en pourparlers avec le Préfet de La Réunion, et demandait aux coureurs de patienter encore une dizaine de jours.
 

Quelles adaptations possibles ?

Le soir même, le préfet déclarait qu'un travail était mené avec les organisateurs, mais concrètement, comment gérer plus de 6 000 coureurs dans les sentiers ? La question qui se pose est de savoir si des adaptations sont possibles.
 
Prenons l'exemple de la Diagonale des Fous. Le départ depuis le front de mer de Saint-Pierre, où 2 765 coureurs sont inscrits, doit-il se faire sans spectateurs ? Doit-il être étalé sur plusieurs heures ou plusieurs jours ? Les sportifs partiront-ils masqués ?

Ou alors, faut-il en faire une course locale et n'accepter que les 1 247 Réunionnais inscrits ? Les 1 518 traileurs métropolitains et étrangers, s'ils viennent, devront-ils faire une septaine avant d'aller courir ? Beaucoup de questions auxquelles il faudra répondre.

Les raideurs sont dans l'attente, Delphine Poudroux et Alexandra Pech en ont rencontré.
Grand Raid : inquiétude des traileurs ©Réunion la 1ère

 

Mafate et Cilaos, les cirques " sur la réserve "


Robert Chicaud, le président de l'Association Grand Raid, reste optimiste et a déjà rencontré la maire de Saint-Denis et le maire de Saint-Pierre. Ces derniers jours, des Mafatais ont fait savoir qu'ils préféraient que le Grand Raid soit annulé. Le cirque est jusque-là épargné par la pandémie.

Pour le maire de Cilaos, Jacques Techer, si la décision revient aux autorités, il estime que " pour la commune de Cilaos, une annulation du Grand Raid serait comprise par l’opinion publique ". Près de 600 véhicules et 2 000 accompagnateurs sont attendus sur la commune. Invité du journal de Réunion la 1ère, il a expliqué que la fête des lentilles, prévue sur la même période, a en tout cas été annulée à cause du contexte sanitaire.