Grenoble : une réunionnaise tuée par son mari

faits divers
Gendarmerie de La Réunion.
Gendarmerie de La Réunion. ©Imaz Press

Dimanche 25 avril, une réunionnaise de 71 ans et son compagnon de 82 ans ont été retrouvés morts dans leur maison près de Grenoble. Tous deux ont succombé à un coup de feu tiré avec un fusil, retrouvé sur place. L'homme aurait tué sa femme avant de retourner l'arme contre lui.

Les corps sans vie d’une femme de 71 ans, originaire de La Réunion, et son compagnon de 82 ans, ont été retrouvés dans leur maison dimanche matin, à Fontanil-Cornillon, près de Grenoble. Tous deux ont succombé à un coup de feu tiré avec une arme longue.

La carabine au pied du lit

Ce sont des voisins du couple qui ont donné l’alerte, inquiets de voir la maison fermée, écrit le Dauphiné Libéré. Les sapeurs-pompiers et les gendarmes ont trouvé quelques heures après, dans la chambre, les deux corps allongés de chaque côté du lit. Aux pieds de celui du mari, se trouvait une carabine.

Sans trace d'effraction, "les premiers éléments de l'enquête (...) laissent penser que Monsieur G. a tué son épouse avant de se donner la mort", a écrit le procureur de Grenoble Eric Vaillant dans un communiqué.

Des tensions dans le couple

L'hypothèse privilégiée par les enquêteurs est celle de l'homicide suivi d'un suicide. En effet, l'homme aurait tué sa femme d’un coup de carabine avant de retourner l’arme contre lui et de mettre fin à ses jours.

Selon le procureur, aucun problème de santé "susceptible d'expliquer le très probable passage à l'acte" de l'homme n'était connu, et il n'était pas connu de la police. En revanche, des tensions dans le couple semblent s'être exacerbées récemment, au point que Madame G. aurait souhaité quitter son époux pour repartir à La Réunion", ajoute le procureur.

Il ajoute que les auditions se poursuivent "pour préciser les relations qu'entretenaient les époux et plus généralement le contexte des faits" survenus sur la commune du Fontanil Cornillon, près de Grenoble, en Isère.